Afrique: 8ème Conférence ministérielle du Focac - L'approfondissement du partenariat sino-africain au menu

27 Novembre 2021

Du 28 au 30 novembre, Dakar, la capitale sénégalaise, va accueillir la huitième conférence ministérielle qui entre dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africain (Fcsa ou Focac). Les ministres des Affaires étrangères et du Commerce du continent africain de même que leurs homologues chinois sont attendus à Dakar pour discuter de l'amélioration du partenariat entre l'Afrique et la Chine.

C'est autour du thème " Approfondir le partenariat sino-africain et promouvoir le développement durable pour bâtir une communauté d'avenir partagé entre la Chine et l'Afrique, dans la nouvelle ère " que va se dérouler la huitième conférence ministérielle qui entre dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africain (Fcsa ou Focac). Dakar va abriter la huitième conférence interministérielle dudit Forum du 28 au 30 novembre 2021. Cette rencontre est devenue, au fil des ans, un rendez-vous incontournable pour la coopération entre l'Afrique et l'empire du milieu.

Selon la Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Aïssata Tall Sall, qui s'exprimait le jeudi 04 novembre dernier, lors d'une réunion d'information avec les ambassadeurs africains accrédités au Sénégal sur la préparation de l'événement, cette huitième conférence ministérielle du Focac sur la coopération sino-africaine va adopter quatre documents dont un plan d'actions pour la période 2022-2024.

Lors de sa conférence de presse le 5 novembre dernier, Wang Wenbin, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangère, avait soutenu que la 8e Conférence ministérielle du Focac évaluera la mise en œuvre de suivi des résultats du Sommet de Beijing du Focac en 2018 ainsi que les efforts conjoints Chine-Afrique dans la lutte solidaire contre la Covid-19, et tracera la voie à suivre pour les relations sino-africaines dans les trois prochaines années et au-delà.

7ème conférence des entrepreneurs chinois

La Cheffe de la diplomatie sénégalaise, Aïssata Tall Sall, a aussi informé que la septième conférence des entrepreneurs chinois et africains va se tenir au centre des expositions de Diamniadio, en même temps que la conférence de la Focac. Elle va se dérouler en visioconférence et en présentiel à la fois.

L'Ambassadeur de la République populaire de Chine à Dakar, Xiao Han, avait affirmé aussi lors de la même rencontre que la huitième conférence ministérielle du Focac sera " un moment fort des relations entre les deux parties ". Il avait assuré que la partie chinoise était prête à s'engager pour travailler dur avec la partie africaine pour parcourir la dernière ligne droite. Le diplomate de poursuivre que le fait que la Chine et l'Afrique aient insisté sur la tenue de la réunion à temps, en cette période de pandémie, traduit " la confiance mutuelle et le soutien entre le plus grand pays en développement et le continent ayant le plus grand nombre de pays en voie de développement ".

L'Ambassadeur de Chine au Sénégal, Xiao Han, a aussi salué la détermination Sénégal d'organiser ce grand rendez-vous. Il avait relevé que grâce à " l'engagement personnel " du Président sénégalais Macky Sall, qui co-préside avec son homologue chinois Xi Jinping le forum, le Sénégal a entrepris, en étroite collaboration avec la Chine et les autres membres du Focac, " un travail excellent ". La ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Aïssata Tall Sall, de poursuivre que " le Focac est notre bien commun et sa réussite apportera de la prospérité aux générations actuelles et futures d'Africains et de Chinois ".

" Le Focac notre bien commun ", selon Aïssata Tall Sall

La huitième conférence ministérielle du Focac, a-t-elle souligné, aura pour " mission principale d'évaluer la mise en œuvre du Sommet de Beijing de 2018 ". Elle a ajouté : " Ce sera également l'occasion de faire le bilan de la coopération sino-africaine dans la lutte contre la Covid-19 et de définir les orientations de coopération sino-africaine pour les trois années à venir et au-delà ". Pour une réussite de l'événement, la Ministre des Affaires étrangères du Sénégal a exhorté les Africains à renforcer leur cohésion. " Nous devons également œuvrer pour une gouvernance mondiale plus juste et plus inclusive, raffermir notre coopération et rester concentrés sur l'objectif d'un partenariat stratégique fort, offrant de nouvelles opportunités à nos populations et à nos entreprises ", a-t-elle renchéri.

Sall et Jinping vont présider la cérémonie officielle en visioconférence

Selon une source diplomatique chinoise, le Chef de l'État chinois, Xi Jinping, va intervenir par visioconférence depuis Beijing. Toutefois, le Conseiller d'État et par ailleurs Ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi et le Ministre du Commerce de la Chine, Wang Wentao, vont prendre part à la conférence de Dakar du Focac. À l'instar de la délégation chinoise, tous les pays africains seront représentés par deux ministres : le chef de la diplomatie et le ministre du Commerce.

Un Forum lancé depuis octobre 2000

Le Forum sur la coopération sino-africaine a été créé officiellement suite à la Conférence ministérielle organisée du 10 au 12 octobre 2000 à Beijing. Son but est de " renforcer davantage dans un nouveau contexte la coopération amicale entre la Chine et les pays africains, relever ensemble les défis de la mondialisation économique et œuvrer au développement commun, sur l'initiative commune de la Chine et de l'Afrique ". C'est une plateforme importante de dialogue collectif et un mécanisme efficace de coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique. " Au cours des 21 années écoulées depuis sa création, le forum a dirigé le courant de la coopération du reste du monde avec l'Afrique et est devenu l'enseigne d'or de la coopération Sud-Sud ", a soutenu Wang Webin.

Plus de 20 ans après le premier forum, il compte à son actif plusieurs réalisations. Selon une source diplomatique chinoise, dans le cadre du Focac, la Chine et l'Afrique ont construit ensemble un grand nombre de projets d'énergies propres et de développement vert pour soutenir le développement de l'énergie solaire et éolienne et d'autres énergies renouvelables sur le continent.

En fin novembre 2020, le Centre de coopération environnementale Chine-Afrique a été mis en place. D'après la même source, le numérique est un autre domaine prometteur. Au Sénégal, le Datacenter national, soutenu technologiquement par la Chine, jouera un rôle important dans la transition numérique du pays. En août dernier, la Chine a avancé un programme de partenariat avec l'Afrique sur l'innovation numérique pour promouvoir l'intégration entre les technologies numériques et l'économie réelle.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X