Sénégal: Macky Sall réaffirme sa volonté de lutter contre le vol de bétail

Dahra (Louga) — Le chef de l'Etat a réaffirmé samedi à Dahra (Louga) sa volonté de mettre fin définitivement au vol de bétail dont sont encore victimes les éleveurs malgré les mesures déjà prises pour sanctionner les auteurs de ces actes.

"Le vol de bétail continue malgré les mesures contenues dans le Code pénal et le Code de procédure pénale. Je promets de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme définitif à ce phénomène", a dit Macky Sall en wolof, lors de la cérémonie officielle de la Journée nationale de l'élevage.

Le chef de l'Etat a invité les autorités judiciaires et les forces de défense et de sécurité notamment la gendarmerie et la Police nationale à "redoubler d'efforts" pour faire cesser le vol de bétail, en arrêtant les acteurs de ces infractions qui, selon lui, sont "souvent armés".

"Je prends l'engagement de vous accompagner à développer le secteur de l'élevage", a dit Macky Sall en guise de réponse aux nombreuses doléances exprimées par les éleveurs.

Il a promis que le ministère de tutelle prendra toutes les mesures nécessaires pour revoir à la hausse la subvention allouée à l'importation des génisses de 30% à 50% en 2022.

Le chef de l'Etat dit vouloir que, d'ici 10ans, tout le bétail issu de cet investissement puisse connaître "une amélioration génétique" pour contribuer à l'augmentation de la production laitière.

Le président Sall a, par ailleurs, regretté les conflits entre éleveurs et agriculteurs qui, selon lui, constituent "un grand problème".

"Cela doit cesser. Il est important que les acteurs sachent que la population augmente chaque année au Sénégal (...) et cela entraîne forcément" une augmentation du bétail et des terres de culture, a-t-il expliqué aux nombreux acteurs de l'élevage venus prendre part à la cérémonie.

Pour régler ces conflits, il a annoncé que des mesures seront prises pour aider les agriculteurs à "produire au-delà de trois mois" et faire cesser la transhumance des éleveurs par le développement de la culture fourragère.

"C'est sur ces solutions que nous voulons miser pour faire cesser les conflits entre éleveurs et agriculteurs", a soutenu le chef de l'Etat.

"Je veux qu'à partir de cette édition, nous trouvions les moyens de faire avancer le secteur. Nous voulons que l'éleveur puisse emprunter de l'argent dans les banques, travailler et développer son activité", a dit Macky Sall, invitant les acteurs à mderniser le secteur.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X