Afrique: Variant Omicron - Le Maroc suspend tous les vols à destination de son territoire

Un avion en plein vol

Les autorités marocaines ont décidé, ce dimanche 28 novembre, de suspendre tous les vols directs de passagers à destination du Maroc, pour une durée de deux semaines, à compter de lundi à 23h59 (22h59 TU). Cette décision intervient alors que le variant du Covid-19 Omicron se répand à grande vitesse à travers la planète.

C'est précisément le motif avancé par le Comité interministériel de suivi du Coronavirus au Maroc : il s'agit de " préserver les acquis réalisés par le pays dans la lutte contre la pandémie ". Concrètement, aucun vol commercial direct en provenance de l'étranger ne pourra atterrir dans les différents aéroports marocains.

Cette mesure prendra effet à compter du lundi 29 novembre, à minuit et sera effective pendant quinze jours.

D'après un communiqué du Comité, la situation sera réévaluée régulièrement afin " d'ajuster les mesures nécessaires ". En d'autres termes, cette suspension pourrait durer au-delà de quinze jours si la situation venait à se dégrader.

Depuis quelques jours, de nombreux pays ont interdit leur sol aux pays d'Afrique australe où le variant Omicron a été détecté pour la première fois.

L'OMS a par ailleurs salué le " courage " de ces pays, pour avoir partagé les informations au monde entier, au risque de se retrouver isolés.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X