Sénégal: Lancement du premier recensement national de l'élevage

Dahra (Louga) — Le président de la République, Macky Sall, a annoncé, le lancement officiel du "premier recensement national" de l'élevage qui va permettre aux acteurs de disposer des données précises sur le secteur.

"Le but du premier recensement national de l'élevage du Sénégal est d'avoir une maitrise précieuse des données sur l'élevage. Ceci est indispensable pour la gouvernance optimale du secteur", a-t-il dit samedi à Dahra (Linguère) lors de la célébration de la 7ème édition de la journée nationale de l'élevage.

Macky Sall a invité les éleveurs à collaborer avec l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) pour faciliter ce travail de dénombrement du bétail.

Le Chef de l'Etat a précisé que "la mise en œuvre réussie du recensement exigera l'implication de tous les acteurs notamment les organisations professionnelles qui devront jouer un rôle de premier plan dans la sensibilisation des populations".

"Cette grande opération inscrite au cœur du programme de compétitivité de l'agriculture et de l'élevage est financée avec l'appui de la Banque mondiale et du Fonds international pour le développement agricole", a-t-il dit.

Selon lui, "un secteur de l'élevage moderne doit disposer de ressources humaines de qualités et motivées pour asseoir des méthodes de production et d'exploitation innovantes".

Macky Sall a également annoncé le démarrage du processus d'amélioration des conditions de travail des agents du ministère de l'élevage.

Il a informé le recrutement de 475 agents et l'alignement de l'âge de la retraite à 65 ans. "Ces efforts de motivation du personnel seront élargis aux autres catégories d'agents", a-t-il promis.

Macky Sall a demandé au ministre de l'Elevage et des productions animales, d'œuvrer avec les acteurs à "la transition d'un élevage semi-intensif à intensif", promettant de porter les ressources du Fonds d'Appui à la Stabulation (FONSTAB) à cinq milliards de Francs CFA par an.

Le ministre de l'Elevage devra réfléchir à la mise en place d'un réseau d'abattoir adapté répondant aux normes.

Macky Sall a souligné "l'impératif de procéder à l'actualisation et à l'aménagement durable du parcours de bétail et des zones de pâturage".

"'Une problématique économique, sociale et sécuritaire qui, selon lui, appelle à des concertations" en vue de trouver "une solution rapide".

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X