Sénégal: Assemblée nationale - Démarrage de l'examen de la LFI 2022 en plénière

Dakar — Les députés sénégalais ont démarré dimanche peu avant 13 heures l'examen en séance plénière du projet de loi de finances initiales (LFI) de l'année 2022 arrêté à 5160 milliards de FCFA, a constaté l'APS.

La session se déroule en présence du président de l'Assemblée nationale Moustapha Niasse.

Le gouvernement est représenté par Abdoulaye Daouda Diallo et Amadou Hott, respectivement ministres des Finances et du budget et ministre de l'Economie du Plan et de la Coopération.

Selon le rapport de la Commission des Finances et du contrôle budgétaire de l'Assemblée nationale, "les recettes du projet de loi de finances pour l'année 2022 sont arrêtées à 3610, 7 milliards de FCFA, contre 3225,9 pour la LFI 2021 et les dépenses à 4394,7 milliards de FCFA contre 3969,9 milliards de FCFA.

Le même document consulté par l'APS précise que "ce projet de LFI est bâti sur une prévision de croissance de 5,5%, contre 5% en 2021 et un déficit budgétaire attendu à 4,8%".

En terme de perspectives, souligne le document, "l'année 2022 devrait s'inscrire dans la consolidation des efforts du gouvernement dans le cadre de la relance de l'économie nationale en relation avec la poursuite de la mise en œuvre du PAP2A et du programme pour l'insertion socio-économique et l'emploi des jeunes".

Il indique également que "cette année sera marquée par l'opérationnalisation du nouveau cadre juridique et institutionnel des partenariats public privé (PPP)".

"Le projet de LFI 2022 accorde également une place prépondérante à la poursuite des investissements sur le secteur de la santé (... ), au renforcement significatif du secteur agricole, au démarrage de la mise en œuvre du train express national( TER), à la préservation des marqueurs sociaux (bourses de sécurité familiale, Promovilles, et Puma), à la finalisation des projets d'infrastructures (... ) ainsi qu'à la prise en charge du renforcement de la sécurité", selon le rapport.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X