Ile Maurice: Education et Covid - Certaines universités maintiennent les examens en présentiel

29 Novembre 2021

Après les cours en ligne, qu'adviendra-t-il des examens ? Plusieurs établissements tertiaires procéderont à ces évaluations de fin de semestre en présentiel. Une mesure qui préoccupe certains étudiants mais en rassure d'autres.

"Je trouve cela dommage. L'université fait mention que toutes les dispositions sanitaires nécessaires seront prises, notamment le sanitizer, la prise de température, la vérification des cartes vaccinales mais qu'en est-il des étudiants qui se mettent à risque en venant en autobus pour prendre part aux examens ?" se demande Kevin, étudiant en première année pour un programme de licence.

Comme lui, plusieurs étudiants émettent des réserves après réception de leur emploi du temps d'examens en présentiel au campus de Curepipe en décembre 2021. Certains ont écrit à l'établissement pour faire part de leur préoccupation et ont demandé que le mode en ligne soit privilégié pour cette évaluation de fin de semestre.

Or, d'autres apprenants, à l'exemple de Sarah, étudiante en maîtrise à l'Open University, estiment que les examens en présentiel sont plus indiqués. "En ligne, c'est plus compliqué. Que faire en cas de problème d'Internet ou autre? Puis, je crains que la correction ne soit plus sévère si c'est en ligne à cause des risques de plagiat", déclare-t-elle.

Suivant ces inquiétudes, l'Open University a envoyé un communiqué aux étudiants, précisant qu'après consultation avec les autorités concernées, l'organisation a été rassurée sur la possibilité de tenir les examens en présentiel. Aussi, ces évaluations débuteront bien aux dates prévues. "L'Open University of Mauritius considère que les examens sont impératifs pour assurer l'intégrité académique et promouvoir l'équité dans l'enseignement supérieur. Le positionnement de l'université s'aligne aussi sur celui des institutions tertiaires internationales durant la crise pandémique", précise l'établissement.

Suivi permanent

Réaffirmant que les dispositions sanitaires seront prises, l'Open University of Mauritius offre la possibilité aux étudiants de différer les examens au prochain semestre tandis que les notes obtenues pour les travaux de cours seront retenues.

Qu'en est-il des autres universités locales ? Soulignant que le premier semestre de l'année 2021-22 a débuté le 15 novembre 2021, le professeur Dhanjay Jhurry, vice-chancelier de l'université de Maurice, affirme que les examens sont prévus en mars et avril 2022. "Le Sénat de l'université de Maurice a déjà pris une décision à ce sujet, à savoir que les examens pour les étudiants de première année se feront en ligne tandis que les examens pour ceux des autres années se tiendront en présentiel", nous a-t-il déclaré.

À l'université de Technologie de Maurice (UTM), le Dr Keith Robert Thomas, directeur général, indique que les examens en présentiel ne sont pas programmés pour le moment. "La situation pandémique fait l'objet d'un suivi permanent. Pour les semestres précédents, nous étions en évaluation continue avec des travaux de cours. Nous sommes particulièrement heureux de notre unité de blended learning placée sous le leadership du Dr Hermant Chittoo, qui permet aux chargés de cours d'utiliser une panoplie de méthodes et de modes d'enseignements pour leurs modules respectifs", souligne-t-il.

Le Dr Keith Robert Thomas ajoute qu'une conférence sur le blended learning fondée sur les expériences du personnel enseignant a aussi été organisée. Les retombées seront publiées dans un ouvrage.

Quant à l'université des Mascareignes, la modalité des examens sera abordée au prochain conseil académique. "Nous prévoyons d'avoir cette réunion au début de décembre pour étudier la question des examens", déclare le Dr Dinesh Somanah, directeur général.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X