Congo-Kinshasa: Gilbert Kabanda à Goma pour évaluer l'état de siège

Le ministre national de la défense et anciens combattants Gilbert Kabanda est arrivé dans la ville de Goma ce samedi 27 novembre 2021 à la tête d'une forte commission gouvernementale dans le but d'évaluer l'état de siège après 12 prorogations.

" Ce jour, je suis en ville de Goma à la tête d'une commission gouvernementale qui est composée des officiers des forces armées de la république démocratique du Congo, des députés, des sénateurs, les délégués des ministres de l'intérieur et de la justice cela dans le but de procéder à l'évaluation de l'état de siège.

Pendant cette évaluation, la population du Nord-Kivu aura l'occasion de donner son point de vue sur l'évolution de l'état de siège qui divise l'opinion.

"J'appelle les parties prenantes à une franche collaboration pour voir comment comme un seul homme atteindre les objectifs fixés d'avance dont l'éradication de tous les groupes armés et le retour de la paix le plus vite possible.

J'invite la population du Nord-Kivu à participer à travers ses forces vives à cette évaluation car la population est invitée à donner son point de vue sur la façon dont l'état de siège fonctionne", a-t-il indiqué

Pour rappel, c'est depuis le 6 Mai 2021 que le chef de l'Etat Félix Tshisekedi a instauré l'état de siège au Nord-Kivu et en Ituri pour imposer la paix. Prorogé déjà douze fois, le bilan de l'Etat de siège est jugé des diverses manières ; si pour ses animateurs, le bilan est positif, les députés eux tant nationaux que provinciaux jugent le bilan négatif. Ils pensent même que la situation sécuritaire s'est empirée pendant l'état de siège.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X