Afrique: Chine-Afrique - Le commerce et la sécurité au menu du sommet de Dakar

Le président chinois, Xi Jinping avec son homologue sénégalais Macky Sall.

Au sommet sur la coopération sino-africaine (Focac) qui s'est ouvert le 28 novembre à Dakar, au Sénégal, la ministre sénégalaise des Affaires étrangères, Aissata Tall Sall, a dit espérer que la Chine apporte son soutien dans la lutte contre l'insécurité au Sahel.

" Nous voudrions que la voix de la Chine, compte tenu de son influence, soit une voix forte pour soutenir le Sénégal et tous les pays engagés dans le problème de l'insécurité au Sahel ", a déclaré Aissata Tall Sall, à l'issue d'une rencontre avec son homologue chinois, Wang Yi.

La ministre sénégalaise a souligné que les armées de la région déployées au Sahel, dont le Sénégal fait partie, ont besoin de " beaucoup plus encore de moyens juridiques pour pouvoir combattre contre les terroristes et contre l'irrédentisme ".

En effet, une grande partie du Sahel, notamment le Mali, le Niger et le Burkina Faso, est confrontée depuis des années à d'incessantes attaques de groupes Jihadistes, malgré la présence des forces française Barkhane et onusienne.

Le thème général du forum est " Approfondir le partenariat sino-africain et promouvoir le développement durable pour bâtir une communauté d'avenir partagé entre la Chine et l'Afrique, dans la nouvelle ère ".

Présidée conjointement par le président Macky Sall et son homologue XI Jinping (en distanciel), cette rencontre connaît la présence de fortes délégations africaines à Dakar. La Chine est le plus important partenaire commercial du continent africain, les échanges directs s'étant élevés à plus de deux cents milliards de dollars en 2019, selon l'ambassade chinoise à Dakar.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X