Cameroun: Budget 2022 - Les grandes lignes

Can TotalEnergies 2021, résorption des crise sanitaire et sécuritaire, organisation du recensement général de la population et de l'habitat, poursuite de la mise en œuvre des plans de reconstruction des régions en crise. Ces points seront parmi les priori

Un peu plus de 115 minutes. C'est le temps qu'il a fallu vendredi dernier au Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, pour présenter le Programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l'exercice budgétaire 2022. Comme le veulent les usages en la matière, le chef du gouvernement avait pour interlocuteur, les députés réunis dans leur hémicycle du Palais des Congrès de Yaoundé, sous la conduite du Très honorable Cavaye Yeguié Djibril.

Si la présentation s'est faite en deux phases, avec d'une part, le point de l'exécution de certaines activités au cours de l'année qui est en train de tirer vers sa fin, et les projections pour 2022, nul doute que c'est cette seconde phase qui aura sans conteste retenu l'attention des élus de la Nation. Le Cameroun étant à quelques semaines de l'organisation de la 33e édition de la Coupe d'Afrique des nations, Can TotalEnergies 2021, difficile pour le chef du gouvernement de ne pas fixer ses interlocuteurs sur cette compétition " qui nous interpelle tous et nécessite que l'ensemble du corps social travaille à l'unisson pour garantir le plein succès de cet événement ", a fait savoir Joseph Dion Ngute. S'agissant des préparatifs sur le terrain, le Premier ministre a apporté des précisions ; " sur les différents sites retenus par la CAF, des avancées significatives ont été enregistrées. En dehors du Complexe sportif d'Olembe qui fait l'objet de derniers ajustements, tous les autres sites de compétition sont fonctionnels ", a-t-il indiqué.

Une compétition qui va se tenir dans un contexte sanitaire encore dominé par la pandémie à coronavirus. Ici, et au regard des nouvelles évolutions de la maladie ailleurs, Joseph Dion Ngute a indiqué qu'il sera encore question de renforcer la veille sanitaire à travers le maintien d'une stratégie de déploiement de la vaccination contre la pandémie. Il est par ailleurs question de poursuivre l'observance des mesures barrières. Une veille sanitaire, qui devra se dérouler sur l'étendue du territoire national, et ce, en dépit de la persistance de tensions dans certaines régions, à l'instar de l'Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Pour le gouvernement, le retour à la paix dans ces régions passe également par la poursuite de la mise en œuvre des Plan présidentiels de reconstruction et de développement de ces régions. On peut d'ores et déjà se féliciter de ce que la sensibilisation du secteur privé à cette fin commence à porter des fruits à travers la signature vendredi dernier dans les Services du Premier ministre, d'un accord de financement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à hauteur de 1,2 milliard de F avec des entreprises privées.

Contexte

Toujours dans l'optique d'un retour définitif à la paix dans les deux régions sus-citées, la poursuite de la mise en œuvre des recommandations du Grand dialogue national pour continuer à apporter des réponses aux préoccupations des populations de ces parties du pays. Ceci se fera au même titre que l'accélération de la décentralisation. Pour ce faire, Joseph Dion Ngute a annoncé trois principales actions dont la finalisation des textes d'application du Code général des collectivités territoriales décentralisées, l'implémentation de la réforme fiscale à travers l'élaboration des textes d'application y relatifs.

Mais, 2022 sera également l'année du recensement général de la population et de l'habitat. Ses activités seront mutualisées à celle du Recensement général de l'agriculture et de l'élevage. Sur le plan économique, l'opérationnalisation de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030, communément appelée " SND 30 ", qui vise à impulser la transformation structurelle de notre économie. Joseph Dion Ngute a indiqué que le Programme économique présenté vendredi dernier s'exécutera en cohérence avec le nouveau Programme économique et financier conclu avec le FMI.

Les projections macroéconomiques en 2022 tablent sur un taux de croissance économique de 4,2%, contre 3,6% en 2021, sous les hypothèses ci-après : une relative maîtrise de la pandémie, en lien avec les campagnes de vaccination et la poursuite des mesures de prise en charge des patients ; les effets positifs de l'organisation de la Can TotalEnergies 2021 ; et l'atténuation des problèmes sécuritaires. Pour une enveloppe budgétaire prévue à 5 752,4 milliards de F, contre 5 480,4 milliards en 2021.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X