Cameroun: Koung-Khi - Pluie de dons du CERAC

En plus de l'école catholique rénovée et équipée, différentes couches sociales du département ainsi que les déplacés du NoSo ont bénéficié de nombreux dons vendredi dernier à Bayangam.

Toucher en un seul jour l'éducation, l'autonomisation de la femme, la précarité des personnes victimes de la crise anglophone dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest... Il faut être Mme Chantal Biya, épouse du chef de l'Etat, pour le faire. Il faut surtout bénéficier de l'engagement sans faille du Cercle des amis du Cameroun (Cerac) et du soutien de nombreuses petites mains anonymes partageant la même vision.

Fort de cette mobilisation collective, c'est une véritable corne d'abondance que l'association caritative de la première dame a déversée, vendredi dernier, sur l'esplanade de l'Ecole catholique Sainte Jeanne d'Arc de Bayangam, département du Koung-Khi, région de l'Ouest.

D'abord l'école catholique. L'établissement scolaire, créé en 1951, devenu vétuste et peu fréquenté entre temps, a été entièrement remis à neuf. 11 salles de classes, une salle multimédia, deux bureaux y ont été construits ; deux blocs latrines réhabilités. En termes de d'équipements, des tableaux, tables-bancs, chaises et tables de bureau fournis. " Les mots nous manquent pour exprimer notre satisfaction en voyant notre école métamorphosée en un espace propice pour les apprenants et les enseignants qui travailleront désormais dans des infrastructures qui n'ont plus rien à envier à celles des écoles Les champions FCB ", a dit, reconnaissant, le secrétaire diocésain de l'enseignement catholique à Bayangam.

Pour encourager les jeunes dans leur développement d'activités génératrices de revenus, le Cerac a apporté des groupes électrogènes, kits solaires, motos et tricycles. Les femmes rurales, quant à elles, ont bénéficié de moulins, pulvérisateurs, porte-tout, brouettes, machettes, houes, engrais, entre autres. Le Cerac n'a pas oublié les personnes en détresse, précisément les déplacés du NoSo. L'association a mis à leur disposition une grande variété d'aliments et des produits de première nécessité.

Au total, 30 organisations ont bénéficié de la sollicitude du Cerac et de sa présidente fondatrice. Ce qui a déclenché de multiples expressions de gratitude manifestées dans les discours des officiels, les chants et danses des bénéficiaires. " En venant à Bayangam, le Cerac et sa présidente fondatrice ont assurément porté dans le Koung-Khi d'autres clés de solution pouvant servir à donner corps à la politique des grandes réalisations si chère au chef de l'Etat.

C'est le sens des appuis divers aux femmes rurales, jeunes et personnes déplacées qui recevront des outils performants pour l'agriculture et d'autres activités génératrices de richesses ", a expliqué Mme Célestine Ketcha Courtès, représentante personnelle de la première dame, présidente fondatrice du Cerac, à cette cérémonie. De nombreuses autorités administratives, traditionnelles et religieuses, dont le gouverneur de la région de l'Ouest, Augustine Awa Fonka ont pris part à l'activité.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X