Afrique Australe: Covid-19 - TAAG effectue trois vols pour rapatrier les Angolais bloqués dans des pays d'Afrique australe

Luanda — La compagnie aérienne nationale de l'Angola - TAAG - effectuera ce mardi trois vols de rapatriement en Afrique australe, en raison de la suspension temporaire des liaisons vers Windhoek (Namibie), Maputo (Mozambique), Johannesburg et Le Cap (Afrique du Sud).

Dans un communiqué de presse parvenu lundi à l'ANGOP, la compagnie TAAG présente le programme de vol suivant :

A 17h00 mardi, le premier avion quitte Luanda pour Windhoek, puis quittera la capitale de la Namibie à 21h20 (heure locale) pour retourner à Luanda.

A 18h00, le deuxième avion quitte Luanda pour Johannesburg, et partira de la capitale sud-africaine à 23h25 (heure locale) pour revenir à Luanda.

Mardi également, à 23h59, un vol quitte Luanda pour Maputo, avec un départ prévu de la capitale mozambicaine mercredi à 06h00 (heure locale) pour la capitale de l'Angola.

Dimanche dernier, TAAG a suspendu tous les vols vers Maputo, Windhoek, Johannesburg et Cape Town.

La mesure vise à empêcher la circulation en Angola de la nouvelle variante du virus SARSC-Cov-2, apparue dans la région sud du continent africain et plus meurtrière et à propagation rapide.

Il s'agit du variant Omicron, identifié en Afrique du Sud sous le nom B.1.1.529 et qui rejoint les variants Beta (Afrique du Sud), Gamma (Brésil) et Delta (Inde), qui étaient déjà classés comme variants les plus meurtriers.

Prise dans le cadre de la mise à jour des mesures de prévention et de lutte contre le Covid-19, la mesure sera en vigueur jusqu'au 5 janvier 2022.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X