Cameroun: Affaire Nguini Effa - L'audition des accusés se poursuit

L'exercice entamé il y a des mois, va continuer ce mardi au Tribunal criminel spécial avec le passage de Mackongo Jean Gueye, directeur financier à l'époque des faits.

Hier au Tribunal criminel spécial (TCS), les choses sérieuses commencent lorsque la collégialité conduite par Yvette Siwe entre dans la salle d'audience autour 12h. Les juges y retrouvent tous les accusés ou presque. Notamment Jean Baptiste Nguini Effa. L'ancien directeur général de la Société camerounaise des Dépôts pétroliers (SCDP) a déjà été entendu et ce jour, il écoute comme tous les autres l'audition d'un autre accusé : Mackongo Jean Gueye Beautemps, directeur comptable et financier de la SCPD à l'époque des faits.

Il lui a entre autres été demandé de s'expliquer sur la manière dont étaient gérés les fonds décaissés pour la tenue des Conseils d'administration, pièces justificatives à l'appui. En guise de réponse, l'accusé a indiqué, s'agissant d'un des Conseils d'administration, qu'il ne lui revenait pas d'apporter les pièces justificatives. Les fonds ayant été remis par le directeur général à un autre responsable de la société. Parlant de celui de 2005 particulièrement, l'accusé a déclaré qu'il n'était pas à la SCDP à cette époque. L'échange entamé il y a quelque temps au Tribunal criminel spécial, se poursuit d'ailleurs ce mardi avec le même accusé.

C'est dans le cadre de l'affaire ministère public et Etat du Cameroun (Société camerounaise des Dépôts pétroliers), contre Jean Baptiste Nguini Effa, ancien directeur général. En détention provisoire depuis 2009, Jean Baptiste Nguini Effa et d'autres responsables sont poursuivis pour " détournement de biens publics et coaction de détournement de bien publics. " D'après les informations inscrites au role du TCS, l'ancien Dg de la SCDP est inculpé avec Jean Onana Adzie, Mackongo Jean Gueye Beautemps, Marc Thierry Etoundi, Kisito Bogne Ondoua, Théodore Toko Dikongue, James Ngoube Moukoro. Sur le document publié par le tribunal, leurs fonctions et leur rôle dans le détournement n'y figurent pas. Encore moins le montant distrait. Cette affaire est pendante devant les juges du TCS depuis le 17 octobre 2017.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X