Congo-Kinshasa: Derrière les assauts de l'armée ougandaise en RDC

A group of Congolese asylum-seekers wait at the Bunagana border point after crossing into Uganda from the Democratic Republic of the Congo..
30 Novembre 2021

Officiellement, l'Ouganda et la RDC parlent de lutte contre les ADF. Certains doutent pourtant des motifs avancés et redoutent une confrontation avec le Rwanda.

C'est désormais officiel : l'armée ougandaise a lancé des assauts contre les rebelles ADF sur le sol congolais. Les officiels des deux Etats ont affirmé que c'était le seul moyen de combattre le groupe armé responsable d'attaques terroristes et de tueries dans les deux pays.

Alors que des frappes aériennes ont été réalisées dans les zones de la République Démocratique du Congo où se trouveraient les ADF, certains experts doutent du motif de l'Ouganda dans cette nouvelle guerre, redoutant une possible escalade et une confrontation avec le Rwanda qui rappelle la "Guerre des six jours", en juin 2000, à Kisangani.

Confirmation officielle par la RDC

L'information sur une possible intervention de l'armée ougandaise sur le sol congolais, cachée pendant des jours, ou donnée sous le couvert de l'anonymat, a finalement été confirmée par Patrick Muyaya Katembwe, le porte-parole du gouvernement du Congo Kinshasa, au cours d'une conférence de presse ce lundi [29.11.21] :

"Aujourd'hui, nous faisons face à une menace commune qui s'appelle ADF. Ils frappent chez nous, ils frappent chez eux. C'est chez nous qu'ils ont leurs bases. Et aujourd'hui, par rapport à la nature de la menace qui s'accroît, nos armées font ce que nous appelons des actions ciblées. Si on les repère dans la partie ougandaise et que la partie ougandaise peut intervenir, ou bien que nous, plus rapidement, pouvons intervenir, alors on informe la partie ougandaise et on intervient."

Un lourd passif

Depuis 1996, le passé de la RDC et ses voisins, l'Ouganda et le Rwanda, ont connu plusieurs opérations armées visant à "démanteler" les groupes rebelles se trouvant sur le sol congolais.

Pour Stephanie Wolters, spécialiste de la région des Grands Lacs, cette nouvelle opération militaire lancée par l'Ouganda risque de se transformer, comme par le passé, en un affrontement avec le Rwanda dont l'armée évolue dans la même région.

"Cela aussi est quelque chose d'envisageable, rappelle-t-elle, en référence à la guerre des Six jours, qui a vu s'affronter ouvertement le Rwanda et l'Ouganda, en juin 2000, à Kisangani. Nous savons que les relations entre le Rwanda et l'Ouganda sont mauvaises. Ils se sont souvent battus au Congo pour des raisons économiques, politiques et sécuritaires. Alors cela inquiète."

Intérêts partagés

Mais Assuman Bisika, analyste politique ougandais, remet en cause ce scénario du pire. Il souligne la "convergence d'intérêt entre l'Ouganda et le Congo". Par ailleurs, il note "que l'Ouganda a un projet de construction de routes dans l'est de la RDC. Donc, ce n'est pas une simple invitation de la RDC à l'Ouganda pour venir se battre. Les deux pays partagent des intérêts. En plus, je ne vois pas quelle justification les troupes rwandaises auraient pour une guerre, d'autant plus que la zone des opérations ougandaises est bien loin du Rwanda."

C'est en août dernier à Kampala que le président Yoweri Museveni avait annoncé qu'il n'attendait que l'accord de son homologue congolais, Félix Tshisekedi, pour lancer une offensive contre les ADF. Les récents attentats dans la capitale ougandaise ont semble-t-il accéléré les choses.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X