Afrique: L'ONU et l'Union africaine appellent Soudanais et politiques à soutenir le Premier ministre

L'ONU et l'Union africaine parlent d'une seule voix sur la situation au Soudan. Lors d'un point presse à New York, les deux hommes ont appelé les parties soudanaises à trouver un compromis, et notamment les partis politiques à appuyer le Premier ministre Abdallah Hamdok.

En déplacement au siège des Nations unies, le président de la Commission de l'UA s'est exprimé avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres sur le dossier soudanais. C'est Antonio Guterres qui, à cet égard, a été le plus explicite.

" Un appel à la contention et au bon sens "

Il a dit comprendre " l'indignation des populations ", qui disent ne plus voir aucune solution possible au Soudan avec les militaires. Mais il a également tenu à lancer, selon ses propres termes, " un appel à la contention et au bon sens ", en dépit du fait que " la situation n'est pas parfaite ". Et cet appel est le suivant : " appuyer le Premier ministre Abdallah Hamdok dans les prochains pas pour que soit possible une transition pacifique vers une véritable démocratie au Soudan ".

Juste avant Antonio Guterres, Moussa Faki Mahamat, au nom de l'Union africaine, avait suivi la même ligne. Il avait notamment dit tenir compte " des revendications des jeunes et des partis politiques ". Mais il avait aussi qualifié " la réhabilitation du Premier ministre " comme " un signe encourageant ".

" Un momentum "

Pour lui, les progrès politiques accomplis depuis la levée de son assignation à résidence constituent " un momentum, a-t-il dit, qu'il ne faut pas perdre malgré les dérapages ". Il avait enfin annoncé l'envoi prochain d'une mission du Conseil paix et sécurité de l'UA à Khartoum.

À ce jour, les partis politiques ont pris leurs distances avec leur ancien représentant, qu'ils accusent d'avoir outrepassé son autorité en acceptant le compromis avec les militaires.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X