Ethiopie: "La guerre est à éviter - Nous avons besoin de petits signes qui nourrissent la paix dans le monde"

Gode (Agence Fides) - "La guerre est à éviter, car alors les conséquences sont toujours préjudiciables à tous. Angelo Antolini, Préfet apostolique de Robe, écrit à l'Agence Fides depuis sa mission à Gode, dans la région Somali. "Vous connaissez tous les événements politiques et militaires inquiétants et incertains que nous vivons en ce moment en Éthiopie", poursuit-il en faisant référence à la grave crise que traverse le pays.

"J'essaie de vivre en paix, du moins je le fais, et de semer des graines de paix autant que je le peux à ma petite échelle, en demandant toujours la réconciliation entre des gens qui sont en conflit, qui ne se parlent plus depuis des années, qui se détestent. Ces petits signes de paix qui alimentent la paix dans le monde. Beaucoup sont partis, d'autres sont invités par leurs ambassades à le faire. Ma vie est là où le Seigneur m'a donné la grâce de vivre depuis plus de quarante ans. Dans cette incertitude et cette confusion des nouvelles, le silence et la prière seraient utiles à tous.

Le Préfet de Robe est actuellement à Gode, " pour soutenir la petite Église qui subsiste avec Sœur Joachim, Tesemma et Abdella dans ce lieu d'adversité - comme il l'a lui-même déclaré. Je crois fermement et sans hésitation aux paroles de Jésus : "Quand deux ou trois réunis en mon nom, je suis au milieu d'eux". Je suis ici, dans ce désert merveilleux, comme seul le désert peut l'être, et un lieu de défis extrêmes, pour expérimenter la présence de Jésus ressuscité dans cette petite ville difficile, pleine de contradictions et de contrastes éhontés au milieu du désert brûlant de Somalie."

Revenant sur les derniers événements concernant les communautés catholiques de la Préfecture Apostolique de Robe, le Père Antolini a raconté la rencontre avec les dix frères et sœurs du Secrétariat du Synode de la Préfecture qui se sont réunis pendant trois jours au Centre de Formation d'Adaba (voir Agence Fides 13/11/2021). "J'ai également participé en tant qu'auditeur. C'est tellement important pour moi d'écouter en ce moment. Presque tous les frères et sœurs de la Préfecture ont été consultés avec des questions précises et concrètes pour collaborer et m'aider dans le discernement qui m'est dû comme service primaire dans l'Église de Robe, pour guider les frères et sœurs là où il plaît au Bon Pasteur, Jésus."

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X