Ethiopie: Arrestation de religieuses et de religieux engagés dans l'éducation et la charité

De la nourriture est distribuée dans la région d'Afar en Ethiopie.

Adigrat (Agence Fides) - " Nous sommes en contact permanent avec Sœur Abrehhet Cahasai, Supérieure de nos communautés en Ethiopie, pour avoir des nouvelles de notre sœur arrêtée, avec cinq autres religieux et quelques diacres, mardi dernier, le 30 novembre. On s'inquiète beaucoup de leur sort. Nous n'avons aucune nouvelle et nous ne comprenons toujours pas la raison d'un tel acte. Contactée par l'Agence Fides, Mère Raffaella Pedrini, Supérieure générale des Ursulines de Gandino, confirme que les forces de police éthiopiennes ont organisé, le 30 novembre dernier, un blitz contre les religieux et religieuses catholiques, emportant, entre autres, sa sœur Sœur Abrehet Teserma, des Ursulines de Gandino.

Abrehet Teserma, quarante-huit ans, est enseignant dans le jardin d'enfants de Shola, à Addis-Abeba, l'une des deux maisons appartenant à la congrégation dans la capitale éthiopienne. Les Ursulines de Gandino, présentes dans le pays depuis 1967, consacrent l'essentiel de leurs activités à l'enseignement et aux soins de santé. Elles ont des antennes dans tout le pays, dont certaines dans les régions du nord, théâtre du terrible conflit qui a frappé l'Éthiopie il y a un peu plus d'un an. À Adigrat, l'un des principaux centres missionnaires, capitale de l'État du Tigré, ainsi qu'une maison pour les aspirants religieux, ils disposent de deux écoles maternelles, d'une école primaire et d'un collège, et accueillent environ 1400 élèves.

"Dans le nord, nous avons trois maisons, dont deux, à Adigrat et Wukro, sont dans le Tigré. Cela fait longtemps que nous n'avons pas pu parler à nos sœurs là-bas. Nous n'avons aucun contact ni aucune nouvelle. Pour s'informer, nous avions l'habitude de lire la presse, qui est au courant des événements et peut trouver des nouvelles plus facilement que nous. Pour le reste, nous restons en contact régulier avec notre supérieure là-bas, Sr Abrehhet Cahasai, qui nous donnait des informations dans cette situation critique. Nous lui avions également parlé récemment et nous n'avions aucun soupçon de danger imminent, nous n'avions jamais imaginé qu'une arrestation serait effectuée".

Outre Sœur Abrehet Teserma, cinq religieuses de la Congrégation des Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul et deux diacres ont été arrêtés. Selon les observateurs, le fait que les religieuses arrêtées soient d'origine tigréenne pourrait s'inscrire dans le cadre d'une campagne menée par les forces gouvernementales contre les Tigréens, accusés d'aider et de soutenir les rebelles du TPLF (Front de libération du peuple tigré) dans tout le pays. "Nos religieuses en Éthiopie sont pour la plupart des Tigréennes. Nous sommes très inquiets du sort de nos sœurs et frères qui ont été arrêtés, et nous sommes en contact avec l'autre congrégation touchée par l'événement. Nous pensons contacter le secrétariat de l'Église catholique éthiopienne ", a conclu Mère Raffaella Pedrini à Fides.

La Congrégation des Ursulines de Gandino (dans la province de Bergame, en Italie, où elle a été fondée en 1818) compte 51 maisons : 23 en Italie, 2 en Pologne, 12 en Érythrée, une au Sud-Soudan, 7 en Éthiopie, 4 en Argentine, 2 au Brésil. En Ethiopie, les sœurs sont présentes à Addis Abeba, Dessié, Kobbo, Wukro, Adigrat, Tullo.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X