Madagascar: Épidémie - La grippe frappe les mineurs

La situation est encore en alerte rouge concernant l'épidémie de grippe qui sévit à Mahajanga depuis dix jours. Certains habitants sont enrhumés et toussent beaucoup, d'autres ont des poussées de fièvre.

De longues files sont encore observées devant les pharmacies, notamment à Ambohimandamina, un quartier très fréquenté et habité. Les malades optent surtout pour l'automédication. La demande en sirop antitussif, en vitamine C et en fortifiants et paracétamols est en hausse.

D'après le médecin Andriatsitohaina Ravalitera, les enfants de moins de 18 ans sont les plus vulnérables. " La prise de vitamine C est conseillée pour augmenter les défenses naturelles. Les boissons glacées sont fortement déconseillées, il faut aussi se couvrir et ne pas prendre froid ", explique le médecin de la DRSP de Boeny.

Les malades présentent des maux de tête, toux grasse, courbatures. La fièvre a du mal à partir, la température descend lentement et longuement.

Dans quelques établissements scolaires privés, les élèves malades avec de la température sont renvoyés à leur famille et doivent être soignés avant de pouvoir revenir.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X