Cote d'Ivoire: Taekwondo - La Bagoué salue le travail de l'ancien président de la fédération

4 Décembre 2021

L'ancien président de la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd), le grand maître Bamba Cheick Daniel (ceinture noire 7e Dan) a reçu jeudi, à ses bureaux sis à Angré 7e tranche, la visite des pionniers du taekwondo.

Les doyens Me Traoré Ali (Cn 1er Dan), président de la Ligue régionale de taekwondo de la Bagoué (Boundiali) et Dah Ouollo ont parcouru 800 Km pour venir dire merci au ministre Bamba Cheick Daniel, nouveau président du Conseil d'administration du Centre sportif, culturel et des Tic ivoiro-coréen Alassane Ouattara (Cscticao) pour l'immense héritage qu'il laisse à son successeur et surtout pour tout le travail abattu pour hisser le taekwondo ivoirien au rang des meilleurs sports du pays.

" Nous sommes donc venus lui dire un grand merci pour tout ce qu'il a réalisé pour nous et le taekwondo ivoirien. Il part en léguant un héritage inestimable et nous qui sommes ses élèves, il était de notre devoir de venir le féliciter et lui exprimer toute notre fierté ", a indiqué le président de la Ligue régionale de la Bagoué. Au-delà des mots, ils lui ont offert un somptueux boubou ; celui des chefs traditionnels de la Bagoué, témoignage de la haute estime qu'ils ont pour lui.

C'est que dans sa quête de promotion de cet art martial coréen en Côte d'Ivoire, alors qu'il était encore coach de la section taekwondo de l'Abidjan université club (Auc) en 1984, Bamba Cheick Daniel est allé à plusieurs reprises à Boundiali pour faire former des athlètes et faciliter l'ouverture du premier club de la discipline de la région. " Et durant toutes ces années, il a maintenu les liens avec nous. Grâce à lui, Boundiali est aujourd'hui une localité de bonne pratique du taekwondo en Côte d'Ivoire ", a expliqué Me Traoré Ali.

Fier du geste de ses anciens élèves, qui n'ont pas appris qu'à lancer le pied avec lui, Bamba Cheick Daniel leur a dit à son tour merci. Avant de les rassurer quant à l'avenir de la discipline qui est leur passion commune.

En effet, pour l'ancien patron de la Fitkd, son successeur est l'un des plus aptes à faire fructifier l'héritage qu'il laisse à la communauté. " Je connais Jean-Marc Yacé. Il a un peu de moi en lui. Faites bloc autour de lui et vous verrez ", a rassuré Bamba Cheick.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X