Cameroun: Réfugiés Centrafricains dans l'Adamaoua - Plus de 64 000 recensés

Ce sont les chiffres présentés au nouveau représentant-résident du HCR Guillaume Olivier Beer au cours de sa visite de travail les 2 et 3 septembre derniers dans cette région.

Les réfugiés centrafricains se comptent par milliers au Cameroun. D'après les statistiques obtenues auprès du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR), 64 540 de ces réfugiés vivent dans la région de l'Adamaoua sur les 144 751 enregistrés au Cameroun. C'est depuis 2004 que la région de l'Adamaoua est devenue leur terre d'accueil. Ce bilan a été présenté au nouveau représentant-résident du HCR, Guillaume Olivier Beer, au cours de sa visite de travail de deux jours effectuée dans la région du château d'eau du Cameroun, les 2 et 3 septembre derniers. Au cours de cette visite, le diplomate a saisi cette opportunité pour remercier les autorités camerounaises qui continuent d'accorder une place importante à ces réfugiés. Guillaume Olivier Beer a également invité la communauté internationale à tendre une oreille attentive vers la situation de ces déplacés.

Dans sa tournée de prise de contact, le haut fonctionnaire onusien s'est d'abord entretenu avec le préfet du département du Mbéré, Nouhou Bello, puisque cette unité administrative dispose de deux grands sites qui abritent les réfugiés : Mborgop et Ngam. Ensuite, Guillaume Olivier Beer a eu une séance de travail avec le gouverneur de la région de l'Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar. A chaque étape de sa visite, il n'a cessé d'évoquer la situation des réfugiés centrafricains qui devient de plus en plus préoccupante au regard des moyens financiers qui s'amenuisent. " On a tendance à oublier cette crise. Les financements commencent à tarir alors que la situation de crise n'est pas terminée. Il y a des personnes qui ont besoin de survivre ici au Cameroun ", a confié le représentant-résident du HCR à la presse, dans la perspective de faire passer son message à la communauté internationale.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X