Maroc: Suspension des activités du Salon de Casablanca du Livre de l'enfant

La Direction régionale du département de la culture de Casablanca-Settat a annoncé, samedi, l'interdiction d'accès au public au Salon de Casablanca du Livre de l'enfant et de la jeunesse, la suspension des activités des exposants et la programmation des ateliers en distanciel via Facebook.

Cette suspension fait suite à la décision du gouvernement d'interdir tous les festivals et toute manifestation culturelle et artistique sur la base des dispositions juridiques relatives à la gestion de l'état d'urgence sanitaire et en renforcement des mesures préventives nécessaires visant à limiter la propagation du nouveau coronavirus, explique un communiqué de la direction.

Il a ainsi été décidé de suspendre les activités des exposants et interdire l'accès au public au Salon, alors que les ateliers seront maintenus et enregistrés pour être diffusés sur la page Facebook de la direction régionale de la culture. La septième édition du Salon de Casablanca du Livre de l'enfant et de la jeunesse, a été ouverte jeudi et se poursuivra jusqu'au 7 décembre.

Le salon est organisé à l'initiative de la Direction régionale de la culture de Casablanca-Settat, avec le soutien du Conseil communal de Casablanca et la coopération de l'Union professionnelle des éditeurs marocains, sous le thème "Le livre de l'enfant et la diversité des affluents culturels".

Au programme de cette édition figurent des ateliers d'art, des pièces de théâtre, des contes, des ateliers sur le patrimoine, de la littérature, de l'écriture, avec pour objectif de promouvoir la dynamique de l'écriture et de l'édition des livres pour enfants et de renforcer l'échange entre les auteurs et les éditeurs dans le domaine du livre pour enfants.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X