Guinée: Morgan Guilavogui, le "petit nouveau" du Syli national

Néo-international guinéen, Morgan Guilavogui, frère de Joshua Guilavogui, rêve d'une première phase finale de Coupe d'Afrique des nations. L'attaquant de Ligue 2 en France avec le Paris FC espère être retenu pour défendre les couleurs du Syli national lors de la prochaine CAN, qui a lieu au Cameroun dès le mois de janvier.

Dans la famille Guilavogui, le ballon rond tient une place particulière. Le père a toujours joué au foot, et les enfants sont professionnels. Alors que Joshua, international français (sept sélections), évolue en Bundesliga du côté de Wolfsburg, Morgan, attaquant du Paris Football Club, a dit oui à la Guinée.

Le joueur de Ligue 2 a découvert le pays de son père le 12 novembre dernier lors d'un rassemblement à Conakry, à l'occasion de la 5e journée des éliminatoires pour le Mondial 2022 au Qatar.

Accueilli par un peuple passionné de foot

" J'ai pu enfin voir la Guinée et Conakry. Même si la vie est dure, j'ai été accueilli par un peuple passionné de foot. On a reçu tellement d'encouragements, c'était beau à voir ", dit d'une voix enjouée celui qui n'avait jusqu'ici foulé, sur le continent africain, que le sol du Maghreb.

Pour cette première, il n'a pas eu de problème d'adaptation, d'autant plus qu'il était auprès de son coéquipier Ousmane Kanté, international guinéen depuis 2019. Au sein du Syli national, Morgan Guilavogui, 23 ans, a très vite sympathisé avec Saïdou Sow, défenseur central à l'AS Saint-Étienne, ou encore Ibrahima Conté, défenseur de Niort en Ligue 2. Il connaît aussi Florentin Pogba, défenseur de Sochaux en Ligue 2, ou encore Mohamed Bayo, attaquant de Clermont en Ligue 1.

Désormais, Morgan Guilavogui a la prochaine CAN qui lui trotte dans la tête. " J'y pense, j'espère y aller ! " Il voudrait apporter au groupe sa " générosité " dans les efforts, et sa " bonne humeur ". " Il y a un fort potentiel dans cette équipe, et nous avons une carte à jouer ", avance-t-il. Et d'ajouter : " Oui, le favori du groupe reste le Sénégal, mais derrière les équipes se valent. " La Guinée devra, outre la bande à Sadio Mané, affronter le Malawi et le Zimbabwe.

Épanoui à Paris et avec le Syli

En 2020, Morgan Guilavogui avait déjà eu des contacts avec le Syli national. Aujourd'hui, cette confirmation fait la fierté du père et du frère, qui suivent son début de parcours avec attention.

Morgan Guilavogui a débuté le football à Toulon, sa ville natale, est y a fait toutes ses classes jusqu'à l'âge de 15 ans, avant de filer au centre de formation de Saint-Étienne pour une année. Il est ensuite revenu dans le sud de la France, à Fréjus, mais une blessure l'a empêché de continuer et il a dû s'arrêter un an. C'est au Sporting Toulon qu'il a par la suite repris sa formation en U19. Et après une montée, il a finalement signé en 2020 au Paris FC, dans un championnat " rude " et " très homogène ".

Il connait une première saison difficile, marquée notamment par une nouvelle longue blessure qui l'éloigne des terrains de janvier à mai. Mais dans la saison en cours, il ouvre son compteur dès la deuxième journée, une bonne bouffée d'air frais pour celui qui espère atteindre la Ligue 1 avec son club, actuellement classé à la 5e place, à trois points du leader toulousain.

Régulièrement en contact avec son frère, Morgan Guilavogui échange avec lui sur sa vie de footballeur. Comme il le fait avec son père et avec sa mère, d'origine marocaine. Morgan Guilavogui n'a pas choisi les Lions de l'Atlas : " J'aurais pu choisir le Maroc. Dans mon cœur, c'est 50/50. Ma maman a boudé un peu ", rigole-t-il.

S'il se retrouve au Cameroun en janvier prochain, le téléphone risque de sonner une paire de fois. Il faudra raconter cette aventure, presque familiale. " J'ai suivi la CAN 2019 en Égypte, j'ai apprécié le spectacle. Quand on vient de National comme moi, on se dit que c'est une chance de pouvoir se retrouver sur la même pelouse que Sadio Mané ", rêve-t-il tout haut.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X