Mali: Le président malien s'engage sur un calendrier électoral avant un sommet de la Cédéao

Abuja — Le président de transition malien, le colonel Assimi Goïta, s'est engagé à fournir avant fin janvier un calendrier électoral en vue d'un retour des civils au pouvoir, ont rapporté des médias.

Avant le sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), le colonel Goïta a écrit au président en exercice de l'organisation, le chef de l'Etat ghanéen Nana Akufo-Addo.

Les dirigeants ouest-africains avaient pris acte de l'officialisation par les autorités maliennes qu'elles n'allaient pas pouvoir organiser fin février 2022 des élections présidentielle et législatives qui ramèneraient les civils à la direction du pays, comme convenu auparavant.

La Cédéao avait gelé les avoirs financiers et interdit de voyage au sein de l'espace ouest-africain tous ceux qu'elle jugeait coupables de retarder les élections: environ 150 personnalités.

Pour justifier un report électoral, le gouvernement malien invoque l'insécurité persistante. Il a assujetti la tenue de la présidentielle à l'organisation d'abord d'assises nationales de la réconciliation.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.