Ile Maurice: Face à la presse, Maneesh Gobin met en garde ceux qui profitent des procédures d'urgence

12 Décembre 2021

Étrange allusion de Maneesh Gobin hier concernant les Emergency Procedures. "S'il y a une ou deux personnes, qu'elles soient fonctionnaires ou pas, qui pensent faire le malin en faisant un mauvais travail, elles en subiront les conséquences.

" C'est en substance ce que l'Attorney General a fait comprendre, hier, au point de presse du gouvernement. Il dit adresser sa mise en garde à ceux qui profitent des procédures d'urgence, probablement d'achat. Il parle même d'enquête.

Ces paroles sont-elles adressées à un ou deux fonctionnaires ? Si oui, ces derniers ont-ils fait quelque chose de répréhensible, qui aurait échappé aux ministres ? On ne le sait pas, même si l'on se rappelle que le ministre Jagutpal a défendu bec et ongles l'achat du Molnupiravir et autres Tocilizumab. Maneesh Gobin a toutefois assuré que le gouvernement, voulant sans doute dire les ministres, n'est pas dans la logique de "triyangé". Voilà qui promet, si, bien sûr, ses paroles sont suivies d'actes.

Juste avant lui, le ministre Bobby Hurreeram a défendu l'investissement énorme dans la construction de drains à travers le pays pour, dit-il, donner du travail "à nos camarades maçons et aides-maçons", entre autres. Et qu'en dépit des critiques d'un député qui utilise l'immunité parlementaire "avec la complicité d'une section de la presse", le gouvernement assurera la sécurité de ses habitants et qu'avec le changement climatique, il faudra continuer à s'attendre à des pluies torrentielles.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X