Sénégal: Des médecins envoyés à Tambacounda pour opérer des malades vivant avec une hydrocèle

Tambacounda — Une vingtaine de personnes seront opérées d'une hydrocèle, une accumulation de liquide dans une poche entourant le testicule, au cours d'une mission décentralisée du ministère de la Santé et de l'Action sociale, mercredi et jeudi, à Tambacounda (est), a appris l'APS de source médicale.

"Nous allons essayer d'opérer une dizaine de malades aujourd'hui, et on en fera de même pour demain", a déclaré le professeur Papa Saloum Diop, du département de chirurgie de l'université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.

L'hydrocèle entraîne une augmentation de volume plus ou moins importante des bourses.

"Cette maladie fait partie de celles dont on croyait à la disparition, mais elles sont encore là. Certaines d'entre elles sont cachées, d'autres connaissent une recrudescence. C'est pour cela que le ministère a décidé de les prendre en charge", a expliqué M. Diop, membre de l'équipe médicale déployée par le ministère à l'hôpital régional de Tambacounda.

Les médecins veulent "opérer et soulager en toute dignité les malades d'hydrocèle".

"Pendant quatre jours, des acteurs médicaux de la région ont eu à collecter tous les cas d'hydrocèle (... ) au fin fond des contrées, avec l'appui des infirmiers chefs de poste", a expliqué M. Diop.

Selon lui, le ministère de la Santé et de l'Action sociale veut veiller à ce qu'il y ait une "pérennisation" de la riposte contre l'hydrocèle.

La directrice générale de la santé et présidente du Comité national de gestion des épidémies, Marie Khemesse Ngom Ndiaye, prend part à la mission.

A cette occasion, la revue intra-action dont le but est d'évaluer les mesures prises dans le cadre de la riposte à la pandémie de Covid-19 sera relancée.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X