Sénégal: Kaolack - "Péncum Jigéen ñi", un premier centre hip hop dédié aux femmes

Kaolack — La directrice régionale du centre culturel de Kaolack (centre), Aby Faye a procédé, mercredi, au lancement du premier centre hip hop dédié aux femmes dénommé "Péncum Jigéen ñi", a constaté l'APS.

Ce centre, initiée par la structure "Daaray Jëf", est financé par le fonds des cultures urbaines au Sénégal.

"L'objectif de ce centre est de rassembler les jeunes filles et les femmes autour d'initiatives citoyennes, artistiques et culturelles afin de favoriser leur épanouissement socio-économique", a expliqué la coordonnatrice de "Daaray Jëf", Safiatou Sow.

Elle s'exprimait en marge de la cérémonie de lancement de ce centre en présence des acteurs des cultures urbaines et des jeunes filles s'activant dans le mouvement hip hop.

"Nous voulons renforcer l'émancipation citoyenne des jeunes fille et femmes de la région de Kaolack et professionnaliser les femmes du secteur hip hop", a Sow.

Elle a ajouté que "Péncum Jigéen ñi" a aussi pour but d'être un lieu d'accueil, d'écoute et d'orientation pour la jeunesse Kaolackoise et encourager les jeunes filles et les femmes dans la réalisation de leurs projets.

Pour cela, a-t-elle fait savoir, "nous mettrons en place des ateliers de beatmaking, photo, vidéo, graphisme, danse et communication".

"Nous organiserons des conférences portant essentiellement sur les problèmes des femmes à Kaolack. Nous aborderons différentes thématiques autour de la violence ou de l'entreprenariat", a ajouté Safiatou Sow.

"En créant le centre Péncum Jigéen ñi, daaray Jëf veut offrir un cadre d'expression aux femmes du hip hop et aux femmes de manière général", a-t-elle encore expliqué.

Lancée en 2020, Daaray Jëf est une structure qui travaille dans l'organisation d'évènements culturels, la production audiovisuelle et la communication.

Elle a pour objectif de contribuer au développement des cultures urbaines au Sénégal et particulièrement dans la région de Kaolack.

"Ce projet a pour objectif d'assurer la promotion de la femme et surtout de susciter le goût de la musique hip hop chez les jeunes filles et chez les moins jeunes", a déclaré la directrice du centre culturel de Kaolack, Aby Faye.

Pour elle, "cette initiative est un cadre de partage d'expérience qui vise à encourager la structuration et l'autonomisation des femmes pour l'atteinte des objectifs du millénaire pour le développement".

Mme Faye a ainsi invité les initiateurs à songer à pérenniser ce projet qui entre dans le cadre d'une meilleure implication des femmes dans la vie culturelle en général et en particulier dans la promotion de la culture urbaine.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X