Sénégal: Un officiel insiste sur la nécessaire évaluation de l'application des textes régissant les agents de l'Etat

Dakar — Le secrétaire général du ministère de la Fonction publique et du Renouveau du service public, Mohamed Mahmoud Diop, a insisté, vendredi, à Dakar, sur la nécessaire évaluation de l'application des textes législatifs et règlementaires encadrant la carrière des agents de l'Etat.

"L'évaluation de l'application des textes législatifs et règlementaires en vigueur et régissant la carrière des agents de l'Etat, plus qu'une option, est devenue un impératif (... ) Les situations qui sont à l'origine des textes peuvent évoluer", a expliqué M. Diop.

Il intervenait à l'ouverture d'un atelier consacré aux "projets circulaires portant sur l'absence irrégulière et la remise à la disposition des fonctionnaires".

Selon son secrétaire général, le ministère de la Fonction publique et du Renouveau du service public a fait une évaluation "sans complaisance" des textes relatifs à l'absence irrégulière des travailleurs et à la remise à la disposition des agents de l'Etat.

Cette évaluation "avait permis d'identifier les contraintes, vides et difficultés" de l'application de ces textes, a rappelé Mohamed Mahmoud Diop.

L'étude avait dévoilé des "insuffisances (... ) qui sont souvent à l'origine des divergences d'interprétation, de lourdeurs d'une procédure ou d'une complexité excessive".

L'atelier est l'occasion pour le ministère, selon M. Diop, de "reformuler les dispositions complexes, difficiles à comprendre et à appliquer" et de combler les insuffisances qui encadrent le travail au Sénégal.

"La qualité des participants m'autorise à croire fermement qu'à la fin des travaux, les résultats escomptés seront largement atteints", a-t-il dit.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X