Afrique: Omicron - les Etats africains encouragés à ne pas imposer des restrictions aériennes

Diamniadio — Le Secrétaire général de l'organisation des Nations-Unies pour le tourisme mondial (OACI), Juan Carlos Salazar, a encouragé vendredi, à Dakar, le Sénégal et les autres Etats africains de l'Ouest et du Centre, membres de cette agence onusienne, à "éviter d'imposer des restrictions" sur les voyages aériens, suite à la propagation du variant Omicron.

"L'OACI ne supporte pas les fermetures de frontières, les restrictions pour les vols aériens internationaux", a-t-il indiqué à sa sortie d'audience avec le ministre sénégalais du Tourisme et des transports aériens.

M. Salazar reçu par Alioune Sarr au siège du ministère à Diamniadio, a notamment encouragé les pays à "soutenir leurs industries de transport aérien dans cette période de reprise et éviter d'imposer des restrictions de voyage".

Il a, à cette occasion, salué le leadership du Sénégal dans la lutte contre la Covid-19 et a exhorté les pays à poursuivre l'amélioration de leurs systèmes de supervision de la sécurité et de la sûreté.

"La pandémie est là, mais il s'agit pour les Etats de mettre en œuvre les recommandations du Conseil de l'OACI sur la maladie, pour une gestion efficace des activités aériennes dans cette période de crise sanitaire", a-t-dit.

"Il y a des mesures qui peuvent être prises comme les tests et les certificats de vaccination et d'autres mesures par rapport aux risques sanitaires, mais elles doivent être basées sur la science, mais pas sur la discrimination", a-t-il souligné.

Le Secrétaire général de l'OACI, abordant les dernières restrictions faites par certains pays lors de l'apparition du variant Omicron, a invité les Etats à "donner à toutes les nationalités l'opportunité de voyager librement".

"C'est sur quoi, nous sommes en train de travailler avec les autres agences des Nations-Unies, avec le secrétariat des Nations Unies, l'Organisation mondiale de la Santé et l'OACI", a-t-il ajouté.

Il a expliqué l'objet de sa visite par une volonté de "discuter avec les gouvernements des questions d'intérêt commun relatives à la relance du secteur du transport aérien durement affecté par la Covid-19".

Pour lui, le Sénégal a consenti des investissements importants et des équipements pour l'aviation, citant les aéroports et la compagnie aérienne nationale.

Le Secrétaire général de l'OACI a lors de sa visite au Sénégal (15 au 17 décembre) rencontré les acteurs du secteur du transport aérien avec qui il a échangé sur la reprise des activités. Il a également rencontré des responsables de Bureaux régionaux de l'OACI pour discuter des défis et perspectives.

Il s'est rendu pour cette première visite en Afrique depuis sa prise de fonction en août 2021, au Kenya avant de venir au Sénégal. Les deux Etats abritent les deux Bureaux régionaux de l'OACI pour l'Afrique subsaharienne.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X