Afrique: CAN et Covid-19 - Les assurances du Cameroun et de la CAF

Dakar — Le Cameroun et la Confédération africaine de football (CAF) ont voulu rassurer les équipes et la communauté du football mondial en présentant des mesures contre la Covid-19 à l'occasion de la CAN prévue à partir en janvier.

"Dans un souci d'objectivité et de neutralité et en vue de garantir les mesures de confiance de part et d'autre, la CAF va faire appel à un laboratoire indépendant internationalement reconnu pour tester les joueurs des équipes nationales qualifiées et leur encadrement", rapporte le communiqué publié à l'issue de la conférence de presse commune tenue jeudi entre la CAF, le Comité d'organisation et le gouvernement camerounais.

Selon la même source, "les supporters ne pourront accéder aux stades dans lesquels se joueront les matches de la CAN que s'ils sont entièrement vaccinés et présentent un test PCR négatif de moins de 72h ou d'un TDR anti-génique négatif de moins de 24h".

Dans son dernier communiqué, l'ECA (l'Association des clubs européens) de football s'est insurgé contre la tenue de la CAN 2021 en avançant les risques de contamination.

Durant le Championnat d'Afrique des nations (CHAN) tenu du 16 janvier au 7 février dernier, des sélections comme celle de la RD Congo, avaient rué dans les brancards laissant entendre le pays hôte avait manipulé les résultats de ses joueurs et membres du staff technique.

Opposée au pays organisateur en quart de finale, la RD Congo s'était vue signifier que 13 membres de sa délégation dont l'entraîneur, Florent Ibenge, étaient positifs au Covid-19.

Mais après une contre-expertise, il s'est trouvé que seuls deux joueurs et un membre de l'encadrement médical étaient positifs, ce qui avait fait sortir de ses gonds le coach congolais.

"C'est scandaleux. Cela signifie qu'on a placé à l'isolement des personnes qui n'étaient pas malades, que des joueurs n'ont pas pu s'entraîner alors qu'ils étaient en capacité de le faire, et donc de jouer", avait protesté le sélectionneur de la RD Congo dont certains joueurs avaient été mis en quarantaine dès le premier tour.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X