Sénégal: Yankhoba Diattara appelle à bannir la violence dans les Universités

Thiès — Le ministre de l'Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara, a invité les élèves et étudiants du pays à bannir la violence des espaces scolaires et universitaires et de privilégier la concertation avec le gouvernement.

"J'ai reçu une délégation d'étudiants et je leur disais : ce que nous avons constaté aujourd'hui dans les Universités, c'est le niveau de violence, le niveau de dégradation des conditions de travail, et cette violence-là doit être bannie", a-t-il dit lors d'une cérémonie de remise d'ordinateurs aux Lycées de Thiès, vendredi.

Diattara faisait allusion aux affrontements notés ces temps-ci entre les Forces de l'ordre et étudiants de l'Université Alioune Diop de Bambèye (centre), réclamant notamment l'élucidation du décès en fin novembre de leur camarade Badara Ndiaye.

Les étudiants soupçonnent une mort par "intoxication alimentaire" contractée après un repas dans un restaurant de leur Université, une thèse rejetée par les autorités de cette Institution, s'appuyant sur le résultat d'une consultation le 18 novembre dernier par le médecin-chef du centre régional des œuvres universitaires, qui fait état d'une hépatite.

De là, des scènes de violences ont été notées à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et celle de Gaston Berger de Saint-Louis, menées par des étudiants qui disent se "solidariser" avec leurs camarades de Bambèye.

"Concentrez-vous sur vos études", a lancé aux élèves le ministre, ancien pensionnaire du Lycée Malick Sy de Thiès, avant des les inviter à faire en sorte de "mériter les nombreux efforts du gouvernement pour améliorer le système éducatif".

"Pour ce faire, il faut un environnement sain et stable dans les Lycées et les universités", a-t-il poursuivi.

M. Diattara a aussi appelé les pensionnaires des établissements secondaires et des structures d'enseignement supérieur à "bâtir une collaboration saine" avec le gouvernement dans un environnement "propice à l'éclosion des talents".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X