Burkina Faso: Le Trésor public rembourse 4,550 milliards FCFA d'intérêts semestriels le 9 janvier 2022

Le Trésor Public du BURKINA FASO (TPBF) procédera, le 09 janvier 2022, au paiement des intérêts semestriels de son emprunt obligataire dénommé "TPBF 6,50 % 2020-2028" pour un montant de 4,550 milliards de FCFA, a informé la direction générale de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM).

L'Etat du Burkina Faso, à travers sa Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP), avait, durant la période du 27 février au 13 mars 2020 inclus, émis un emprunt obligataire au niveau du marché financier régional dans le but de mobiliser des ressources destinées au financement des projets porteurs de croissance inscrits dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES).

Dans l'intention d'atténuer l'impact négatif de la pandémie de la COVID-19, de soutenir la résilience de l'économie et de favoriser sa relance après la crise née de cette maladie, le Chef de l'Etat a annoncé une série de mesures parmi lesquelles figure la mise en place d'un fonds de 100 milliards de FCFA au profit des acteurs économiques et notamment les entreprises impactées et le secteur informel. L'emprunt obligataire visait également à financer partiellement ce mécanisme capital pour la reprise des activités économiques burkinabés.

A l'issue de la diffusion des titres TPBF 6,50 % 2020 - 2028 dans le public au prix de 10 000 FCFA par obligation, 14 millions d'obligations avaient été souscrites sur le marché financier régional de l'UEMOA, pour un montant total de 140 milliards de FCFA.

La durée de l'émission était de huit ans, dont deux ans de différé.

L'émetteur avait promis aux souscripteurs de leur verser semestriellement des intérêts à partir de la date de jouissance des titres. Quant au remboursement du capital, il était également semestriel après deux années de différé, à raison du douzième (1/12) du capital.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X