Sénégal: Secteur primaire - Une hausse de 3,3% au troisième trimestre 2021

Comparée au deuxième trimestre de 2021, la valeur ajoutée réelle du secteur primaire est ressortie en hausse de 3,3%, imputable aux performances des sous-secteurs de l'agriculture (+4,4%), de l'élevage (+3,3%) et de la sylviculture (+0,2%). L'information est donnée par l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd).

Toutefois, l'Ansd note que le secteur de la pêche a enregistré un repli de 7,7% en raison, principalement, de la baisse des débarquements de la pêche artisanale de 47,5% liée à la rareté des ressources halieutiques. En glissement annuel, une augmentation de 2,9% de la valeur ajoutée du secteur primaire est constatée.

Cette évolution est expliquée par le bon comportement de l'élevage (+6,1%), de l'agriculture (+4,6%) et, dans une moindre mesure, de la sylviculture (+2,6%).

Toutefois, l'activité de la pêche s'est contractée de 22,3%, par rapport au même trimestre de 2020. Cette contreperformance est imputable à la baisse des débarquements de la pêche industrielle (-20,6%) due à la réduction des entrées de bateaux au Port de Dakar au troisième trimestre de 2021, par rapport au même trimestre de 2020.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X