Cameroun: Mort d'Ibrahim Bello le jeune amputé des 02 jambes après avoir été torturé par les policiers

1 Janvier 2022

La toile très choquée et en émoi, ce 1er janvier 2022, après avoir appris la mort D'IBRAHIM BELLO. Il s'agit de ce jeune homme dénoncé en mars 2017 par un particulier auprès du commissariat de sécurité publique d'Ombessa, département du Mbam-et- Inoubou ( dans le Centre du pays).

IBRAHIM BELLO était alors accusé d'avoir voulu voler une voiture garée. Livré au poste de police, il va subir les pires sévices corporels : battu à la marchette et branché au courant électrique, il sera ensuite jeté au bord de la route, par les policiers, avant d'être repéré par un passant qui va le conduire à l'hôpital. Le jeune IBRAHIM BELLO reprend ses esprits, et relate les faits. Les policiers auteurs des sévices corporels sont mis aux arrêts.

A l'hôpital de district d'Ombessa, ses deux jambes sont amputées. Les sévices corporels étaient cruels. La victime est défendue par Me Emmanuel SIMB.

IBRAHIM BELLO sera ensuite référé au Centre des handicapés d'Etoug- Ebe à Yaoundé, pour rééducation fonctionnelle. Il est désormais cloué sur un fauteuil roulant. Deux policiers sont condamnés à cinq ans de prison. Plus chanceux, le chef de poste s'en tire avec sursis. Les deux policiers interjettent appel de la sentence à laquelle il faut ajouter 50 millions francs CFA de dommages à payer à la victime. La Justice camerounaise est décriée par les techniciens du Droit et les ONG qui l'accusent de complaisance. L'affaire reste pendante à la Cour d'appel du Centre ( Yaoundé), statuant en matière criminelle. La dernière audience a eu lieu le 10 août 2021.

Sorti du Centre des handicapés de Yaoundé depuis deux ans, IBRAHIM BELLO vivait reclus, impuissant et dans une misère repoussante, dans son village natal à Biakoa, arrondissement de Mbangassina, dans le Mbam-et-Kim, région du Centre Cameroun.

Il a été vaincu par la mort et la misère en ce jour du 1er janvier 2022, à l'âge de 24 ans. La toile est sous le choc, et réclame justice pour une vie humaine broyée cruellement comme celle d'un lapin.

Une pensée pour sa famille, une pensée pour tous ceux qui ont mené le combat pour que IBRAHIM BELLO ait une chance de survivre, et que justice lui soit faite. Une pensée particulière pour Me Emmanuel SIMB qui l'a adopté comme son fils, et a assuré la défense de son procès de façon bénévole et généreuse.

JUSTICE FOR IBRAHIM BELLO !

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X