Afrique de l'Ouest: Un sommet extraordinaire de la Cédéao le 9 janvier à Accra

Cérémonie d'ouverture du Sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO sur la situation socio-politique en République de Guinée. 15 septembre 2021 Accra, Ghana

Abuja — La Communauté des Etats ouest-africains (CEDEAO) tiendra le 9 janvier courant à Accra, capitale du Ghana, un sommet extraordinaire sur le Mali, a annoncé dimanche la radio française internationale (RFI).

La CEDEAO "prend note d'un projet de chronogramme sur les élections transmis par la délégation malienne conduite par le ministre chargé des Affaires étrangères au président ghanéen" Nana Akufo Addo, selon RFI.

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop a expliqué à la télévision d'Etat qu'il avait présenté à Nana Akufo Addo une prolongation de cinq ans de la transition vue, selon lui, comme un "maximum".

Le chef de la diplomatie malienne a par ailleurs invité le médiateur de la CEDEAO pour le Mali à se rendre à Bamako mercredi prochain.

Jeudi dernier, les participants aux "Assises nationales de la refondation", tenues à Bamako, présentées comme la phase finale des consultations préalables à des élections et à un retour des civils au pouvoir au Mali, ont proposé de prolonger l'actuelle transition de "six mois à cinq ans".

Le Mali a été le théâtre de deux changements anticonstitutionnels en moins d'un an en août 2020 et mai 2021. Les militaires s'étaient engagés sous la pression de la CEDEAO, médiatrice, et d'une partie de la communauté internationale, à remettre le pouvoir aux civils après des élections présidentielle et législatives programmées en février 2022.

Mais les autorités ont finalement notifié à la CEDEAO être dans l'incapacité de respecter le calendrier convenu.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X