Madagascar: Pratique frauduleuse - Colas et sa filiale sanctionnés par la Banque Mondiale

Siége de la Banque mondiale à Washington

Le Groupe de la Banque mondiale a annoncé une sanction contre Colas Madagascar et sa filiale CMBI SNC, ADP International, ainsi que Bouygues Bâtiment International. Selon la communication de l'institution de Bretton Woods - qui figure parmi les principaux bailleurs de fonds des projets de développement du pays - cette décision a été prise suite au résultat de l'enquête menée par sa branche intégrité. Selon le rapport d'enquête, Colas Madagascar est exclue des opérations et projets financés par le Groupe de la Banque mondiale, en raison de pratiques collusoires et frauduleuses dans le cadre de la mise en œuvre du projet Airports Madagascar. Le rapport a noté que Colas Madagascar a organisé des rencontres abusives avec des responsables gouvernementaux entre le 4 février 2015 et le 4 mai 2015, lors de l'appel d'offres pour le contrat de 28 ans pour la concession d'exploitation des aéroports. En outre, le fait que Colas Madagascar n'a pas divulgué ces réunions à la SFI (Société Financière Internationale) est également considéré comme une pratique frauduleuse, par le Groupe de la Banque mondiale.

Participants. Outre Colas Madagascar et sa filiale, les sociétés ADP International et Bouygues Bâtiment International sont également sanctionnées pour avoir participé aux fameuses " réunions inappropriées ". Pour ADP International, la sanction se manifeste par une radiation de 12 mois suivie d'une non-radiation conditionnelle de 12 mois. Bouygues Bâtiment International, a pour sa part une sanction plus souple, avec une radiation conditionnelle pour 12 mois. Selon les explications, cette société reste éligible pour participer à des projets et opérations financés par des institutions du Groupe de la Banque mondiale, à condition qu'il respecte ses obligations dans le cadre de l'accord de règlement.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X