Cote d'Ivoire: Enseignement confessionnel islamique - La Lecim met un terme à sa participation aux activités de la plateforme des structures islamiques d'éducation

Brahima Sanogo, le président de la Ligue des établissements confessionnelles islamiques et médersas en Côte d'Ivoire (Lecim-Ci) a animé une conférence de presse, le mercredi 05 janvier 2022 au siège de l'association à Abobo-Pk-18.

A cette occasion il a annoncé que la Lecim-Ci met un terme à sa participation aux activités de la Plateforme des structures islamiques d'éducation (Psie).

" Nous, organisation, Lecim, mettons un terme à notre participation aux activités de la plateforme et par voie de conséquence, ne nous reconnaissons plus dans les actes posés par cette structure jusqu'à nouvel ordre. Nous demandons à la ministre de l'Education nationale et de l'Alphabétisation de revoir sa décision de conférer à la plateforme actuelle des Sie , le rôle d'interlocuteur unique de la communauté musulmane ", a-t-il déclaré .

Pour lui, la Psie fonctionne dans le mépris et l'ignorance des faitières à l'origine de sa création. Il a rappelé que cette plateforme a été créée en 2014 par la signature d'une convention entre les présidents de la Lecim, de l'Organisation des écoles et de l'enseignement islamique en Côte d'Ivoire (Oeeci) et du directeur national des écoles Iqra et a fonctionné selon un mécanisme de rotation prédéfini.

" Nous informons toutes les structures éducatives du ministère et nos partenaires que la direction générale de l'enseignement islamique (Dgei) reste pour l'instant l'unique interlocuteur entre la Lecim et les autorités ", a-t-il fait savoir.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X