Niger: "Demain, il y aura de la lumière" - Une jeune fille aveugle d'une école catholique de Gaya dans l'histoire d'un missionnaire

Dosso — " J'ai dû quitter la ville de Gaya et je me trouve maintenant à Dosso, à environ 140 km, d'où je ne peux pas bouger , pour des raisons de sécurité ", écrit à l'Agence Fides le Père Rafael Marco Casamayor, religieux de la Société des Missions Africaines (SMA).

"En revanche, j'étais en contact quasi quotidien avec les responsables du Centre d'initiatives et d'aide sociale (CIES), qui a pour mission d'accueillir et de former les enfants aveugles que nous avions créés à Gaya. J'avais entendu parler de ces enfants qui fréquentaient une école catholique inclusive dans la ville, et lors d'une de mes visites, j'ai été profondément touchée par Hamida, une fille qui m'a récité un poème intitulé 'Demain la lumière'", raconte la missionnaire qui s'est installée à Dosso il y a quelques semaines.

"Je suis retourné dans cette école assez fréquemment jusqu'à ce que la directrice me dise que je devais aller rencontrer l'inspecteur de l'éducation. De cette rencontre le projet CIES pour aider les enfants de familles très modestes est né : il s'agit de nourriture, transport, vêtements, fournitures scolaires. Nous avons commencé avec un groupe de volontaires, certains enseignants et d'autres formateurs. J'ai aussi découvert qu'il y a tant d'enfants aveugles dans la région, principalement à cause de l'onchocercose, et que beaucoup d'entre eux sont une honte pour leur famille, une malédiction, gardés cachés et enfermés dans leur maison, privés de toute vie sociale sauf la mendicité."

Le père Rafael raconte la maison louée pour les accueillir, équipée de tables, de chaises, de lits superposés, de vaisselle et d'une cuisine. Cours de lecture et d'écriture en braille, exercices d'orientation, jeux pour aveugles, apprentissage d'instruments de musique ; "tout un atelier mis en place au cours de l'année dernière, tant pour les enfants que pour nous, animateurs et fondateurs, qui découvrions un nouveau monde."

"Quelques jours avant Noël, toutes les personnes impliquées dans le CIES, les formateurs, les responsables sont venus me saluer à Dosso et nous avons célébré la rencontre, les difficultés surmontées, l'effort fourni et la joie d'avoir réalisé un rêve plein d'une humble fierté qui agrandit nos âmes", a conclu le missionnaire SMA.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X