Congo-Kinshasa: Prétendues diffamations, balivernes et autres - Prof. Léon Otshudi Okondjo - L'Asbl Avocat des Sans Voix dénonce un complot judiciaire !

Fervent chercheur sorti des entrailles de plusieurs Universités européennes, de surcroit Professeur de son Etat, Léon Otshudi Okondjo, est aujourd'hui au centre d'une cabale de mauvais goût dont il ignore les causes alors qu'il décèle, néanmoins, à son corps défendant, que l'objectif visé serait de le neutraliser sur la scène juridique congolaise.

Dans sa dénonciation écrite d'il y a quelques jours, l'Association Sans But Lucratif dénommée "Avocat des Sans Voix" précise que ce complot dont est victime le Professeur Léon Otshudi est lié notamment, à deux procédures lancées contre ce dernier entre juin et juillet 2020 devant le Parquet Général près la Cour d'Appel de Kinshasa/Matete. D'où, l'Asbl Avocat des Sans Voix, tout en réclamant justice, exige, en même temps, des audiences publiques télévisées pour un procès équitable.

Rappel des faits

Il s'agit, d'un côté, précise le document, d'une prétendue diffamation et, de l'autre, sur des balivernes lui imputant l'extorsion de signature, la destruction méchante et le vol d'argent par effraction. D'après "l'Avocat des Sans Voix", le Professeur Léon Otshudi est, présentement, sous menace des poursuites judiciaires, en dépit du classement sans suite du dossier par le magistrat instructeur, Remy KGB.

Voilà pourquoi, cette ASBL lance des cris d'alarme au Président Félix Tshisekedi, en sa qualité de magistrat suprême, à la Conférence Episcopale Nationale du Congo ainsi qu'à toutes les structures de défense de droits de l'homme en République Démocratique du Congo.

"L'appel est ici lancé au Chef de l'Etat, garant du bon fonctionnement des institutions, militant de l'instauration d'un Etat de droit en RD. Congo, d'un service de justice de qualité.

L'appel est aussi lancé à la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) car, sans duperie, le réseau inutilement froissé à la commande de l'humiliation du Professeur Léon Otshudi Okondjo le fait au regard de ses propos dans un forum de l'Université Catholique du Congo et des échanges qui ont eu lieu au sein de cette institution.

L'appel est lancé, par ailleurs, au Conseil de l'Ordre des Avocats de Kinshasa/Matete et aux associations des avocats Défense de la Défense (Kinshasa) et Lawyer For Lawyers (La Haye). Car, le prétexte dont on se sert ici pour humilier ce professeur repose sur ses actes posés en sa qualité d'Avocat et conformément aux règles de son art, comme à l'Association Internationale de Droit Pénal (dont ce professeur est membre, regroupant les pénalistes les plus éminents du monde entier ", peut-on lire dans ce même document.

Plus loin, cette ASBL de défense des droits humains propose, en cas de la non-prise en compte de sa plaidoirie, la retransmission en direct du procès pour que la lumière puisse éclater sur cette affaire.

Audiences publiques télévisées réclamées

"Les audiences publiques sont réclamées afin que le public voie en direct ou, au moins, en différé, la manière dont fonctionne le système judiciaire congolais et découvre, par conséquent, les vrais visages des magistrats qui desservent davantage la qualité voulue, pourtant, d'un service public de justice digne d'un Etat de droit ", précise la dénonciation.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X