Cameroun: Révision du fichier électoral - La campagne 2022 sur les rails

Le Directeur général des Elections, Erik Essousse a lancé le 6 janvier dernier, les inscriptions sur les listes, dans les campus des universités de Yaoundé I et II.

L'image est suffisamment saisissante pour retenir l'attention. Un jeune étudiant se fait enrôler sur les listes électorales par des agents d'Elections Cameroon (Elecam) déployés par les sept antennes communales du département du Mfoundi, ayant installé leurs quartiers à l'esplanade de l'amphi 700 de l'université de Yaoundé I, campus de Ngoa-Ekelle. Cet enregistrement-témoin se fait devant le Directeur général des Elections.

Ce jeudi 6 janvier 2022, Erik Essousse est allé personnellement lancer la campagne de révision du fichier électoral pour le compte de l'année 2022. A ses côtés, des responsables de l'institution universitaire, avec au premier rang, le recteur, Maurice Aurélien Sosso. Il est près de 15h. Le même scénario s'est déroulé quelques heures plus tôt au campus de l'université de Yaoundé II-Soa. Là aussi, le directeur général des Elections était accompagné de Moïse Mopou, conseiller technique auprès du recteur de cette institution universitaire, ainsi que de certains responsables du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale.

Interrogé sur le choix de ces deux sites a priori apolitiques, Erik Essousse a indiqué que l'objectif est double. D'abord, " susciter l'adhésion des jeunes dans le processus électoral " ; et à ce titre, " l'université est un véritable vivier de potentiels électeurs ", a-t-il insisté. Enfin, le directeur général des Elections a justifié sa descente par le souci de galvaniser les équipes qui sont sur le terrain, afin de les inviter à faire mieux que l'année dernière, en dépit du contexte difficile lié à la pandémie du Covid-19.

En cette occasion solennelle, il a été rappelé à tous les citoyens camerounais âgés de plus de 20 ans, femmes et personnes vivant avec un handicap y compris les minorités ethniques, l'urgence et la nécessité de s'inscrire massivement sur les listes électorales jusqu'au 31 août 2022.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.