Madagascar: Les deux trafiquants d'or malgaches bientôt extradés des Comores

Une pépite d'or.

Dans l'affaire du trafic d'or entre Madagascar et les Comores, les deux Malgaches arrêtés avec 49 kilos d'or le 28 décembre à l'aéroport international de Moroni aux Comores, seront extradés dans les prochains jours vers la Grande île. Ils prévoyaient de vendre leurs 49 kilos à une entreprise déjà citée dans l'affaire des 73 kilos d'or...

Les deux trafiquants malgaches vont être renvoyés vers la Grande Ile. C'est ce qu'indique l'arrêté d'extradition des autorités comoriennes, que RFI s'est procuré, signé le 12 janvier

C'était la demande du ministre de la Justice malgache, en déplacement hier mercredi aux Comores pour cette affaire. Moroni devrait aussi garder les 49 kilos d'or, selon une source proche de l'enquête. Ni les autorités comoriennes ni les autorités malgaches ne se sont encore exprimées à ce sujet.

D'après les factures retrouvées sur les trafiquants, que RFI s'est procurées, l'or viendrait du Mali, et plus précisément de l'entreprise Mali Metal Sarl à Bamako. Dans la note verbale du 4 janvier du ministère des Affaires Étrangères malgaches, ce dernier précisait pourtant que ces lingots provenaient de la Grande île. Toujours selon les factures, Les lingots devaient être vendus à l'entreprise Parpia Gold, sise à Dubaï, qui n'est pas inconnue du grand public.

La société a été citée dans l'affaire des 73 kilos d'or à Johannesburg, en janvier 2021. Les trafiquants malgaches arrêtés prévoyaient à l'époque de leur vendre leurs lingots. Ils avaient alors des faux documents - selon les autorités sud- africaines- attestant que l'or provenait aussi du Mali...

Des similarités troublantes dans les deux affaires et qui laissent de nombreuses questions en suspens.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X