Afrique: CAN 2021 - Janny Sikazwe, un arbitre récidiviste à l'origine d'une multitude de polémiques

(Photo d'archives) - Un arbitre africain grondé par l'équipe tunisienne de football qui conteste ses décisions

Arbitre d'expérience et de haut niveau, Janny Sikazwe n'a pourtant pas une bonne renommée sur le continent africain. Et pour cause, les nombreuses polémiques suscitées par ses prestations, parfois très approximatives. Retenu pour la CAN 2021, le sifflé zambien vient d'ajouter une autre polémique à celles qui assombrissaient déjà sa carrière.

Arbitre central du match Mali - Tunisie du groupe F de la CAN 2021, Janny Sikazwe a arrêté cette rencontre alors que le chrono affichait 89"45" minute, sans avoir donné de temps additionnel. Une décision surprenante qui a suscité la colère et l'indignation des Aigles de Carthage qui, dans un premier temps, ont demandé la reprise du match avant de se retracter.

Un retour sur le parcours de Janny Sikazwe permet de se rendre compte que l'arbitre zambien, en dépit de son expérience et de son niveau, n'a pas eu une carrière tranquille. En effet, nombreuses sont les polémiques qui ont éclaboussé ses prestations.

A titre d'exemple, en 2013, M. Sikazwe avait été proprement lynché sur le net, notamment par les supporters de l'équipe nationale d'Algérie qui estimaient qu'il a mal sifflé un match qui a opposé les Fennecs aux Etalons du Burkina Faso en éliminatoires du Mondial 2014. L'Algérie avait d'ailleurs produit un rapport salé pour que le sifflé zambien soit radié par la FIFA, sans succès.

En 2018, le club angolais Primeiro de Agosto a crié au scandale après son élimination contre l'Espérance Sportive de Tunis en Ligue des champions. Privé à tort du but du 3-3 à la 81e minute, cette formation a dénoncé l'arbitrage de Janny Sikazwe, jugé scandaleux, à la suite de son élimination contre l'Espérance Tunis. Le Zambien a d'ailleurs été suspendu par la CAF à la suite de cette polémique.

En mai 2019, avant le match aller qui devait l'opposer au Wydad Casablanca en finale de la Ligue des champions, l'Espérance de Tunis a signifié à la CAF ses craintes quant à un arbitrage impartial, en pointant du doigt Janny Sikazwe et en émettant des réserves à son encontre, alors qu'il faisait partie des arbitres retenus pour le match.

Par ailleurs, lors de la CAN 2019, alors que l'arbitre zambien a été désigné pour siffler le match entre l'Algérie et le Sénégal, les Fennecs n'avaient pas manqué de pointer du doigt ses insuffisances avant la rencontre. Mais après ce match, c'est finalement les Sénégalais qui s'en sont pris à Janny Sikazwe, leur sélectionneur, Aliou Cissé, estimant que son arbitrage lors de cette rencontre perdue par ses joueurs, a été " vraiment catastrophique, inadmissible ".

Après cette énième erreur, Janny Sikazwe sera-t-il suspendu par la CAF ou poursuivra-t-il la compétition comme si de rien n'était ? Les prochaines heures nous le diront.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X