Maroc: Sammy Ghozlan, Président du Bureau national de vigilance contre l' antisémitisme - Il est inadmissible que la France octroie l' asile à deux youtubeurs marocains qui appellent à la haine

Le président du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA), Sammy Ghozlan, juge "inadmissible" que la France, qui affirme combattre l'antisémitisme, octroie l'asile à deux youtubeurs marocains qui appellent à la haine.

"Il est inconcevable et inadmissible que les époux Adnan Filali et Dounia Moustaslim, des influenceurs qui appellent à la haine et s'inscrivent dans la mouvance franchement antisémite, bénéficient du droit d'asile en France", s'insurge le président du BNVCA, basé à Paris, dans une interview, mardi, au site Maghreb Intelligence. Il a confirmé, dans ce contexte, que le BNVCA avait saisi le ministère de l'Intérieur ainsi que l'office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) pour que l'asile ne soit pas accordé à des individus appelant franchement à la haine et à l'antisémitisme.

Selon Sammy Ghozlan, ce genre d'individus exerce, à travers les réseaux sociaux, une influence sur les jeunes qui peut parfois dégénérer en des actions violentes soit "contre la France, soit contre les Français de confession juive". Selon le président du BNVCA, les époux Filali ne cachent pas leur soutien au Hezbollah et à l'armée iranienne. "Pour les deux youtubeurs, le Hezbollah est la meilleure armée du Monde, c'est l'armée qu'il faut soutenir, alors que le monde entier considère le Hezbollah comme une organisation islamo-terroriste.

Ce sont eux qui commandent des attentats un peu partout dans le monde et qui ont tué beaucoup de Français", s'est-il insurgé. "La loi doit agir contre cette liberté d'expression qui appelle à la haine, qui appelle au meurtre et qui appelle à la détestation d'autrui", a-t-il considéré. Interrogé si l'Etat français et l'OFPRA vont interagir avec la saisine du BNVCA, Sammy Ghozlan a indiqué qu'il croit qu'ils vont réagir, "caril faut être cohérent dans l'Etat". Le BNVCA a saisi officiellement les autorités françaises et l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides pour leur demander de refuser l'octroi de l'asile politique au couple de youtubeurs marocains Dounia et Adnane Filali.

Dans un communiqué, le BNVCA a "demandé officiellement aux autorités françaises et particulièrement à l'Office français de protection des réfugiés et apatrides de refuser l'asile en France à ces individus réputés antisémites. Il a annoncé également avoir "décidé de saisir l'OFPRA par lettre recommandée pour lui demander de refuser d'accorder un quelconque asile en France ni aucune protection". Comme il a égalementsaisi le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin afin qu'il "donne ses instructions à l'OFPRA placée sous son autorité pour que toute demande de ces individus soit rejetée sans appel".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X