Congo-Kinshasa: Gestion financière - Des cadres formés sur la méthode d'évaluation des dépenses publiques

Les cadres des régies financières ont suivi une formation sur l'appropriation de la méthode d'évaluation des dépenses publiques et responsabilité financière (Pefa), en vue de s'imprégner de cette méthode pour une bonne gestion des finances publiques.

La formation s'est tenue du 11 au 12 janvier et a permis aux participants de s'approprier la méthode d'évaluation des dépenses publiques, dans le but d'acquérir des notions pour une meilleure évaluation.

" Pendant deux jours, nous avons échangé avec les experts chargés de nous donner les connaissances nécessaires pour nous approprier la méthode de notation Péfa qui nous permet de faire une évaluation de la gestion de nos dépenses publiques. Il était nécessaire que nous passions par cette étape parce que la collecte des données est un travail fastidieux qui, à notre sens, nécessitait une meilleure connaissance de ladite méthode qui pour certains est nouvelle ", a déclaré Hilaire Mavoungou, conseiller au Budget du ministre des Finances.

Clôturant l'atelier, Hilaire Mavoungou a signifié que la fin de cette session de formation marquait le lancement des travaux de collecte des données dans les différentes administrations congolaises. " À partir de maintenant, pour arriver à l'élaboration du rapport d'évaluation Pefa, vous êtes les points focaux choisis pour travailler avec les experts qui passeront dans vos administrations respectives selon un calendrier qui vous sera communiqué. Ce, afin que vous anticipiez à votre niveau la préparation des données qui relèvent de vos administrations respectives en vue de respecter le délai fixé qui est de rendre le rapport en fin juin ", a-t-il fait savoir.

Satisfaite de la tenue de cet atelier, Bertille Mapouata, une participante, estime que la maîtrise du programme Pefa permettra d'assurer une bonne gestion des finances publiques conformément aux standards internationaux et la transparence dans la gestion des finances publiques. " C'est une bonne initiative qui a été prise. Nous avons eu l'opportunité de nous approprier la méthode Pefa afin que nous-mêmes, en tant qu'administration congolaise, nous ayons connaissance de nos points faibles et forts pour pouvoir les améliorer et de mettre en place des procédures qui nous permettront de passer d'un budget moyen à un budget programme ", s'est-elle réjouie.

Bertille Mapouata a ajouté : " Ce programme a déjà été appliqué en 2014, mais les équipes des administrations n'étaient pas préparées, ce qui fait que cela n'a pas du tout été concluant. Alors, nos partenaires financiers internationaux ont donc décidé, avec les autorités gouvernementales, d'être pédagogues en expliquant aux administrations ce qui est attendu d'elles afin qu'elles soient plus efficaces non seulement dans la gestion mais aussi sur les meilleures méthodes et pratiques internationales ".

Il sied de rappeler que l'atelier sur la méthode d'évaluation Pefa a été organisé conjointement par la Banque mondiale et le gouvernement congolais, appuyé par le Projet des réformes du secteur public.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X