Afrique: Trafic d'or - L'espoir que toute la lumière soit faite

Le trafic a lieu depuis très longtemps. Mais c'est l'affaire des 73 kilos de lingots d'or interceptés à l'aéroport de Toliara qui a défrayé la chronique. Les multiples articles de presse publiés à Madagascar et à l'extérieur ont fait grand bruit. Puis, l'affaire s'est tassée et elle semblait être passée aux oubliettes. Les 49 kilos saisis par la gendarmerie comorienne remettent en lumière une pratique qui continue au vu et au su de la douane et de la PAF.

La réaction des autorités étatiques est aujourd'hui vigoureuse et le retour au pays d'une délégation malgache envoyée aux Comores avec les deux trafiquants malgaches signifie que le pouvoir va enfin s'occuper sérieusement de toutes ces malversations dont les auteurs sont impunis.

Trafic d'or : l'espoir que toute la lumière soit faite

La découverte du trafic de 73 lingots d'or s'est faite presque par hasard et l'interception des valises en Afrique du Sud par les autorités aéroportuaires de Johannesburg a créé un véritable scandale car il mettait à nu une chaîne de complicités importantes à Madagascar. Ni la douane ni la police n'ont rien trouvé à redire à propos de l'embarquement de ces lingots sur un jet partant pour l'Afrique du Sud.

On sait que Johannesburg n'était qu'une étape avant l'envol pour Dubaï. Les arrestations opérées à Madagascar se sont succédé, mais l'enquête n'est pas remontée jusqu'aux cerveaux de l'opération. L'affaire a traîné et a semblé passer à la trappe. L'interception des 49 kilos d'or aux Comores remet en lumière un trafic qui continue de manière éhontée.

Notre consœur Gaëlle Borgia de France 24 qui a mené des investigations poussées, a affirmé que le trafic n'a jamais cessé et que des complicités existent à tous les niveaux. Aujourd'hui, le ministre de la Justice malgache a déclaré que les autorités allaient mener les poursuites jusqu'au bout.

Le retour au pays de la délégation malgache avec les deux trafiquants permet d'espérer que la lumière sera enfin faite sur le processus mafieux qui existe. On en est là actuellement. L'opinion espère que la justice malgache sera à la hauteur de la réputation qu'elle est en train de bâtir.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X