Madagascar: Îles Éparses - Deuxième réunion de la commission mixte bientôt?

Il n'y a pas de blocage. Telle est la réponse de Patrick Rajoelina, ministre des Affaires étrangères, au sujet des négociations entre Madagascar et la France sur la rétrocession des îles éparses. Il ajoute qu'une nouvelle réunion de la commission mixte devrait se faire dans les prochaines semaines.

Le dossier îles éparses est la principale mission du ministère des Affaires étrangères. Durant la conférence de presse d'hier, le chef de la diplomatie malgache s'est voulu rassurant. Cependant, une deuxième réunion de la commission mixte, prévue se tenir en décembre, n'a pas eu lieu. Patrick Rajoelina avance comme raison de ce rendez-vous manqué les restrictions sanitaires causées par la pandémie de la Covid-19.

"(... ) je pense que dans les semaines à venir nous allons avoir la deuxième rencontre de la commission mixte franco-malgache ayant trait aux Nosy Malagasy, tel que cela a été évoqué dans l'accord de novembre 2019", déclare toutefois le ministre des Affaires étrangères. A l'issue de la première réunion de de la commission mixte pour les négociations sur la rétrocession des îles éparses, au palais d'Andafiavaratra, il a été décidé qu'un deuxième round allait être organisé en France, durant la première partie de l'année 2020.

La crise sanitaire qui a démarré au début de l'année 2020 a toutefois tout chamboulé. Il a fallu la rencontre entre Andry Rajoelina, président de la République, et son homologue français Emmanuel Macron, en août 2021, pour que la rétrocession des îles éparses soit de nouveau officiellement remise sur le tapis. À entendre les déclarations faites hier au ministère des Affaires étrangères, à Anosy, il suffit que Madagascar et la France s'accordent sur un planning pour que la deuxième réunion de la commission mixte se tienne.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X