Congo-Kinshasa: Saccage du domicile de Jean-Marc Kabund - Seth Kikuni et Jean-Claude Katende exigent des sanctions sévères

Des voix s'élèvent davantage pour condamner l'incursion des éléments de la Garde républicaine, dans la nuit du mercredi 12 janvier 2022, au domicile de Jean-Marc Kabund où tout a été vandalisé.

Pour Seth Kikuni et Jean-Claude Katende, la justice doit se saisir rapidement de ce dossier pour des sanctions sévères à l'encontre des auteurs de cet acte incivique. "Ce qui est arrivé à M. Kabund, les militaires démontrent l'état d'esprit non républicain des uns et des autres. Personne n'a le droit de régler des comptes à un autre citoyen ou institution sans recourir à la justice.

Ce qui s'est passé montre que nous sommes dans une jungle ", a condamné le Président National de l'ASADHO, Jean-Claude Katende, hier, jeudi 13 janvier 2022, sur compte twitter. De même, Seth Kikuni, de son côté, encourage tous les acteurs politiques à faire bloc pour dénoncer et condamner "cet acte inacceptable". "L'intrusion des GR dans la résidence de Kabund est un acte inacceptable et dangereux que tous les acteurs doivent condamner de façon unanime. Dans un Etat de droit, les militaires ne peuvent pas se substituer à la Justice, ni se comporter en électron libre", a-t-il déploré.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X