Afrique de l'Ouest: Sanctions contre le Mali - Quelles conséquences pour les voisins ?

14 Janvier 2022

La Côte d'Ivoire et le Sénégal, deux importants pays exporteurs vers le Mali, risquent de subir des pertes économiques.

La Côte d'Ivoire par exemple exporte notamment vers le Mali des huiles animales et végétales, des secteurs qui ne sont pas concernés par l'embargo, tout comme les produits pétroliers.

La Côte d'Ivoire exporte aussi des véhicules neufs ou d'occasion en provenance d'Europe ou d'Asie ou encore des produits manufacturés qui transitent par le port autonome d'Abidjan.

Transactions financières

La suspension des transactions financières constitue un goulot d'étranglement pour les quelque un million de Maliens résidant en Côte d'Ivoire et qui transfèrent régulièrement de l'argent dans leur pays d'origine.

Plusieurs économistes redoutent par ailleurs que ces sanctions envers le Mali, gros exportateur de bétail, ne conduisent à une flambée des prix de la viande de bœuf au Sénégal. Ce que confirme Thierno Thioune, professeur d'économie à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Cliquez sur la photo ci-dessus pour écouter son interview.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X