Cameroun: CAN 2021 - Autorités et élus s'inquiètent de la désertion des stades par le public

Alors que certaines de ces personnalités appellent les fans de foot à garnir les gradins, d'autres leur achètent carrément des tickets de matches et le transportent au stade.

Il y avait un peu plus de monde au stade de Kouhekong, à Bafoussam cet après-midi que lors de la première journée du groupe B. Le 10 Janvier 2021, l'image de gradins quasi vides avait fait comme un choc au sein de l'opinion. Les autres rencontres prévues à Yaoundé, Limbe ou Douala, à l'exception du Nigeria-Egypte du 11 Janvier à Garoua, se disputaient devant un public bien maigre. La situation a alarmé jusqu'aux hautes autorités parmi les plus importantes du Cameroun.

Ainsi du ministre de la communication René Emmanuel Sadi qui dans un communiqué publié le 11 Janvier 2021 exhortait le peuple du foot en ces termes : " la réussite de la CAN Total Energies 2021 que nous avons tous appelés de nos vœux se mesurera aussi à la mobilisation de tous à garnir les gradins des stades tout au long de la compétition et dans tous les sites abritant les rencontres ".

Le maire de la ville de Bafoussam, Roger Tafam annonçait peu après des navettes qui transporteraient de façon gratuite les populations désireuses de vivre vers le choc Sénégal -Guinée (0-0). Le député local issu du parti au pouvoir Albert Kouinché a pour sa part offert un moyen de transport et des tickets de stade aux populations de la localité de son département d'origine. L'homme politique leur demandait d'aller assister massivement aux matches prévus dans la poule B " pour faire partie à part entière des maillons de réussite de la CAN qu'organise notre pays ". La ministre de l'habitat et du développement urbain Célestine Ketcha Courtes, elle aussi originaire de la région de l'ouest dont Bafoussam est le chef-lieu a elle aussi distribué des billets d'entrée au stade.

Le vaccin anti-Covid-19 indexé

Le gouverneur de l'Ouest pour sa part a réclamé aux responsables des services publics, parapublics et privés de son territoire de commandement une courte permission d'absence à partir de 12 heures locales. Awa Fonka Augustine prétendait alors que c'était là sa " réponse à la doléance des nombreux travailleurs, inconditionnels du football, de communier avec les équipes nationales en compétition dans la poule B de la CAN TotalEnergies Cameroun 2021 basée à Bafoussam ". Plusieurs matches sont en effet programmés aux heures de travail.

A Bafoussam, le député Kouinche a fait savoir que l'entrée au stade de Kouhekong ne serait pas conditionnée par la vaccination contre le Covid-19. Certains observateurs soutiennent que cette mesure imposée par le gouvernement et la CAF aux potentiels spectateurs est en grande partie à l'origine du boycott des matches de la Coupe d'Afrique des Nations de football Cameroun 2021. Des voix se sont élevées pour demander que l'on n'exige plus la vaccination à l'entrée des stades de la CAN. Elles suggèrent de ne considérer que les tests Covid-19 et le port du masque.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X