Sénégal: Campagne dans la commune de Buscuiterie - Diouf Sarr fustige la gestion des marchés et drague commerçants et agents municipaux

15 Janvier 2022

En caravane dans la commune de Biscuiterie, le ministre de la Santé et candidat tête de liste de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar, pour la ville de Dakar, Abdoulaye Diouf a fustigé la gestion de l'équipe municipale sortante dans cette commune. S'exprimant devant les journalistes à l'issue d'une promenade dans les grandes artères de cette commune dont le maire sortant, Mouhamed Djibril Wade, se trouve actuellement au Cameroun pour les besoins de la Can en sa qualité de président de la Ligue sénégalaise de football (Lsf), Abdoulaye Diouf Sarr a fait un clin d'œil aux commerçants, aux femmes et aux agents de la ville de Dakar. '

Le candidat tête de liste de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar (Bby) pour la ville de Dakar, Abdoulaye Diouf poursuit ses caravanes dans les dix-neuf communes de la capitale. Avant-hier, jeudi 13 janvier, c'était au tour de la commune de Biscuiterie dirigée par Mouhamed Djibril Wade qui se trouve actuellement au Cameroun pour les besoins de la Can en sa qualité de président de la Ligue sénégalaise de football (Lsf) d'accueillir le cortège du ministre-maire sortant de la commune de Yoff. En compagnie du ministre conseiller, Arouna Coumba Ndofféne Diouf, candidat investi tête de liste communale de Bby, les deux camarades de partis ont sillonné avec leur cortège suivi d'une foule de partisans pendant plusieurs heures les grandes artères de cette commune, et ponctué par des poses d'échanges avec des commerçants au niveau des marchés " Nguélew " de Ouagou Niayes, Nguélew 2, marché Bassam.

Faisant le point de cette journée de campagne dans cette commune de Biscuiterie couronnée par une visite de courtoisie chez le doyen El Hadj Mansour Mbaye, président des communicateurs traditionnels du Sénégal, Abdoulaye Diouf Sarr a fustigé la gestion de l'équipe municipale sortante dans cette commune qui, selon lui, " n'a pas su de manière véritablement rationnelle et normale prendre en charge, ne serait-ce que les toilettes du marché, ce qui constitue un véritable problème ". Poursuivant son propos, le candidat à la ville de Dakar a tenu à rassurer les commerçants que ce problème sera bientôt un vieux souvenir.

" Dans le cadre de notre programme " Dakar bu bess ", nous avons prévu un volet de modernisation des marchés qui respecte les normes avec une prise en compte de la dimension hygiène et sécurité, le tout accompagné d'un dispositif sanitaire pour les commerçants mais aussi les clients quand il y aura un problème de santé ", a-t-il annoncé avant d'ajouter à l'endroit des femmes commerçantes de cette commune.

" L'autre élément important de notre programme concerne aussi l'autonomisation des femmes. Sous ma gestion, la ville de Dakar va mettre en place un fonds qui va prendre en charge le financement des femmes à des taux quasi nuls pour les pousser vers l'autonomisation. Le Dakar que nous voulons, c'est un Dakar qui crée de la richesse, de l'emploi mais qui prend en charge aussi les préoccupations des femmes qui sont dans l'entreprenariat ".

Lors de ce point de presse, le ministre candidat tête de liste de la coalition au pouvoir a également tenu à faire un appel de pied aux agents municipaux notamment ceux de la ville de Dakar. " Nous sommes ici, chez le doyen El Hadj Mansour Mbaye, président des communicateurs traditionnels du Sénégal qui nous a rappelé d'ailleurs qu'il est un ancien agent de la municipalité et j'en profite ici et maintenant pour lancer un appel à tous les agents municipaux de la ville de Dakar pour leur dire que le moment est venu pour qu'ils puissent avoir un maire qui s'occupe d'eux, qui modernise l'outil de gestion de la ville, un maire qui va leur redonner la fierté d'être agent de la ville".

Pour sa part, prenant la parole en premier lieu, le candidat tête de liste communal de Bby, Arouna Coumba Ndoffène Diouf s'est engagé une fois élu au soir du 23 janvier, à doter la commune d'un commissariat de Police, de postes de santé et de réfectionner ou reconstruire toutes les écoles en état de délabrement.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X