Centrafrique: La feuille de route de Luanda dans "une impasse totale"

Le ministre rwandais des Affaires étrangères et la secrétaire d'État aux relations étrangères de l'Angola, chargés du suivi de la feuille de route pour la paix en Centrafrique, étaient en visite dans le pays, vendredi 14 janvier, pour faire le point sur sa mise en œuvre.

La feuille de route pour la paix en Centrafrique a été signée, à Luanda, capitale de l'Angola, en septembre 2021, sous les auspices de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL). Cette visite a eu lieu au moment où cette feuille de route est dans une " impasse totale ".

" Cette feuille de route prévoyait qu'il y ait l'ouverture d'une négociation avec les groupes armés et que simultanément, il y ait aussi un dialogue républicain. Donc, en fait, elle prévoyait une double négociation avec l'opposition armée et avec l'opposition démocratique. Rien de cela n'a pu être mis en œuvre, l'année dernière. La situation sur le terrain est restée la même, avec des affrontements qui continuent, et donc, il n'y a pas eu de cessez-le-feu ou cessation des hostilités. Et puis, du côté du dialogue républicain, eh bien comme les grandes figures de l'opposition démocratique ont été intimidées, l'année dernière, elles ont toutes fui le pays. Actuellement, il n'y a pratiquement plus de grandes figures de l'opposition centrafricaine, en Centrafrique. C'est une impasse totale puisqu'aucune condition n'est en place pour que cette feuille de route puisse avancer et produire quelque chose ", a déclaré, à RFI, Thierry Vircoulon, chercheur associé au centre Afrique de l'Ifri.

À lire aussi: Centrafrique: la CIRGL valide la feuille de route pour la paix et veut un cessez-le-feu

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X