Burkina Faso: Le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana toujours aux arrêts

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana, soupçonné de préparer un coup d'État, a été déféré vendredi à la maison d'arrêt et de correction des armées à Ouagadougou, selon une source proche de l'officier. Ses appartements ont été perquisitionnés et plusieurs objets emportés par les enquêteurs. Interpellé depuis mardi dernier, il était en garde en vue à la gendarmerie avec une dizaine de personnes, dont plusieurs militaires.

" Nous sommes inquiets car nous ne savons pas jusque-là ce qu'on lui reproche exactement ", dit une source proche de l'officier. Selon cette source, l'ex-chef de corps du 12e régiment d'infanterie commando a rejoint Ouagadougou le 21 décembre après une passation de charge avec son successeur. " Il était chez lui lorsque des véhicules avec des hommes en cagoule sont arrivés et fermés toutes les ruelles ", explique notre interlocuteur.

Selon une source proche de la famille, ces hommes ont mené une perquisition dans ses appartements. " Tout a été mis sens dessus dessous. Ils ont tout fouillé même les effets personnels de son épouse ", souligne cette source.

Tous les téléphones et ordinateurs des habitants de la maison ont été emportés. " Hormis son arme de service, aucune autre arme n'a été retrouvée chez lui ", fait savoir la même source.

" Ils n'ont présenté aucun mandat de perquisition ni aucun document de justice ", regrettent les proches du lieutenant-colonel.

Ces proches se disent surpris de tentative présumée de coup d'État qui pèse contre l'officier Emmanuel Zoungrana au moment où ce dernier n'a aucun homme sous ses ordres.

Vendredi, alors qu'ils pensaient à son retour auprès de sa famille, ils sont informés que le lieutenant-colonel a été déféré à la maison d'arrêt et de correction des armées après un passage au bureau du procureur militaire.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X